Le stress du litige, la pression des clients et les objectifs de facturation : c'en est assez ! Ça y est, c'est décidé: vous voulez quitter la profession d'avocat et diriger votre carrière dans une autre direction.

Mais votre unique diplôme étant un baccalauréat en droit et vos expériences étant toutes reliées au milieu juridique, vous ne savez pas comment mettre en valeur votre candidature pour intégrer un autre domaine.

Pourtant, même si le droit est une spécialité en soi, votre parcours vous a permis d'acquérir des compétences plus générales, transposables à d'autres secteurs d'activités, tel que l’indique Legal Careers.

Esprit clair : Les études en droit sont rigoureuses et vous gardez un souvenir amer des longues heures passées à comprendre et appliquer le principe du syllogisme juridique. Mais vos efforts n'ont pas été vains: ils vous permettent aujourd'hui d'avoir une pensée structurée, de comprendre rapidement une situation et de bâtir une argumentation solide : des compétences recherchées par les gens d'affaires et les administrations.

Vous voulez raccrocher votre toge et tenter votre chance dans un autre domaine?
Vous voulez raccrocher votre toge et tenter votre chance dans un autre domaine?
Écriture précise : La majeure partie de votre travail se fait par écrit : contrats, procédures, ententes et mises en demeure, pas une journée ne se passe sans que vous ayez à sortir votre plus belle plume. Et comme vous savez à quel point le sens d'un mot est important (et qu'il peut être discuté de longues heures devant un juge s'il n'est pas assez précis), vous savez parfaitement transposer sur le papier une idée, un argument ou un concept. Le marketing, la documentation et les relations publiques sont des secteurs qui sauront apprécier cette capacité.

Souci du détail : Pour gagner une affaire, vous savez qu'il faut être préparé et connaître les moindres détails de l’affaire. On ignore toujours quelles questions le juge va poser et il faut être paré à toute éventualité: pas question d'avoir l'air de découvrir un aspect du dossier devant votre client le jour de l’audience. Cette minutie sera largement appréciée dans le milieu des assurances, de la qualité et de la gestion.

Gestion des situations délicates : Quand un client vient vous voir, c'est souvent parce qu'il est confronté à une situation difficile et qu'il veut que vous trouviez une solution pour résoudre son problème. Divorce, faillite, recouvrement, action en responsabilité : autant de dossiers qu'il vous a fallu gérer avec des pincettes et qui vous ont permis de développer une faculté d'adaptation à toute épreuve. Savoir garder son calme et la tête froide en toute situation est un bel atout !

Rigueur de travail : Vous avez passé plusieurs années sur les bancs de la faculté, des soirées entières à réviser pour l'examen du Barreau et des fins de semaines enfermé dans votre bureau pour préparer votre audience du lundi matin. La rigueur et l'organisation dans le travail, ça vous connaît et elles vous seront utiles quel que soit le domaine que vous choisirez.

Résolution des problèmes : La question de droit, la question de droit, la question de droit. De l'université jusqu'à la dernière procédure que vous avez rédigée, vous l'avez identifiée, vous l'avez formulée et y avez trouvée une solution. À première vue, être celui qui soulève des problèmes à tout bout de champ, ce n'est pas très attrayant. Mais si vous proposez la solution qui va avec, c'est bénéfique pour toute entreprise.

Techniques de recherche : Même si tout le monde pense que pendant vos études de droit, vous avez appris le Code civil par cœur, vous avez été formé à chercher des réponses (et éventuellement trouver la meilleure solution). De bonnes capacités de recherche sont nécessaires dans de nombreux emplois : journalisme, documentation, affaires. On n'attend plus que vous !