Il y a quelques semaines, Droit-inc publiait le Top 20 des plus gros cabinets au Canada en termes d'effectif de Law Times. Les cabinets Fasken Martineau, BLG et Gowlings dominaient le classement des plus gros cabinets canadiens.

Droit-inc avait également dressé un Top 10 des cabinets canadiens présents au Québec en termes d'effectif: Norton Rose Fulbright était 1er au Québec, suivi de Fasken en seconde position. Lavery arrivait pour sa part à la 3ème place du classement provincial.

Aujourd’hui, nous avons choisi de nous intéresser seulement aux cabinets exclusivement implantés au Québec* et de proposer un Top 15 des cabinets implantés dans la province contenant le plus d’avocats.

Quels sont les plus gros cabinets québécois ?
Quels sont les plus gros cabinets québécois ?
Au top des plus gros cabinets, en termes d’effectif, exclusivement implantés au Québec, se trouve Lavery avec ses 200 avocats dont la majorité exercent en droit des affaires (81) et en litige (58). Le cabinet a ajouté 23 avocats à Sherbrooke et neuf avocats à Trois-Rivières depuis 2014, à la suite notamment de la dissolution du cabinet Heenan Blaikie.

En deuxième place, Cain Lamarre Casgrain Wells s’impose comme un joueur majeur avec 175 avocats répartis dans leurs dix-sept bureaux à travers la province, de Saguenay à Val d’Or en passant par St-Félicien ou encore Amqui. Ce sont onze avocats de plus qu’en 2013.

À la troisième place du podium, on trouve BCF avec 149 avocats. Le cabinet qui comptait 119 juristes en 2013, a lui aussi recruté bon nombre de professionnels à l’issue de la déconfiture de Heenan Blaikie. Une belle croissance dans le mid-market au Québec puisque le cabinet comptait à l’origine sept professionnels. BCF fêtera d’ailleurs son vingtième anniversaire cette année. Il anticipe encore une croissance significative, énonçant le chiffre de 3% par année, sur cinq ans, en termes d’effectif.

Une question de rentabilité

Avec 111 avocats, dont 34 en droit des affaires et 27 en immobilier, Jolicoeur Lacasse arrive à la quatrième place, juste devant les 93 avocats de Langlois Kronström Desjardins (LKD) (dont 67 pratiquent en litige), soit douze de plus que l’an dernier.

Pour LKD, par ailleurs, la croissance ne se mesure pas par le nombre d’avocats d’un cabinet mais bien par sa rentabilité. Pour expliquer son succès, le cabinet évoque son bon alliage entre une saine gouvernance et son écoute des besoins de sa clientèle.

En sixième place du classement, on trouve le cabinet Dunton Rainville avec 79 juristes, et compte aussi des conseillers en relations du travail et notaires dans des bureaux à Montréal, Laval, Joliette et Longueuil. Le cabinet explique son succès par « son respect d’une tradition de qualité, son dévouement et sa compétence. »

Il est suivi par Robinson Sheppard Shapiro (RSS) et ses 73 avocats. Les cabinets Morency, De GrandPré Chait et Lapointe Rosenstein Marchand Melançon sont ex-aequo à la huitième place avec 68 avocats. De GrandPré Chait compte pousser son effectif à110 avocats dans les cinq prochaines années.

Stratégie de la niche

Spiegel Sohmer, en neuvième place, n’envisage pas de modifier « significativement son positionnement au cours des prochaines années, en raison de son choix stratégique d’offrir une expertise de pointe dans des niches spécialisées ». Le cabinet présenterait actuellement un juste équilibre au niveau de ses effectifs et de son expertise lui permettant de poursuivre une croissance continue.

À la dixième place, se classe Deveau avocats, avec 59 juristes. Le cabinet indique avoir atteint ses objectifs de croissance et n'envisage pas de dépasser 70 professionnels à brève échéance « sauf si une occasion de développement se présentait».

À onzième et douxième places, on trouve respectivement les cabinets Bélanger Sauvé (53 avocats, d’après l’information disponible sur leur site web, le cabinet n’ayant pas retourné nos appels) et Robic et ses 52 avocats dont la plupart travaillent en propriété intellectuelle.

Stein Monast,de Québec, treizième, explique à Droit-inc: « Nous engageons habituellement deux ou trois jeunes avocats par année, principalement parmi nos stagiaires. Avec les éventuels départs à la retraite et les nominations à la magistrature, nous comptons stabiliser le nombre d’avocats au cabinet autour de 60 avocats pour les prochaines années. » Il en compte 50 présentement, répartis dans des domaines variés, du droit commercial au droit du travail.

Les cabinets Prevost Fortin, avec une majorité d’avocats en litige, et Therrien Couture sont coude à coude et ferment la marche avec respectivement 44 et 43 avocats.

Hors classement, soulignons la présence des cabinets LJT (40), Woods (27), Alepin Gauthier (21), Delegatus (24) ou encore Monette Barakett (26 dont 22 en droit du travail).

Top 15 des cabinets implantés au Québec contenant le plus d’avocats

1. Lavery 200 avocats
2. Cain Lamarre Casgrain Wells 175 avocats
3. BCF 149 avocats
4. Jolicoeur Lacasse 111 avocats
5. Langlois Kronström Desjardins 93 avocats
6. Dunton Rainville 79 avocats
7. Robinson Sheppard Shapiro 73 avocats
8. Morency 68 avocats
8. De GrandPré Chait 68 avocats
8. Lapointe Rosenstein Marchand Melançon 68 avocats **
9. Spiegel Sohmer 66 avocats
10. Deveau 59 avocats
11. Bélanger Sauvé 53 avocats **
12. Robic 52 avocats
13. Stein Monast 50 avocats
14. Prevost Fortin 44 avocats
15. Therrien Couture 43 avocats


Image Droit-inc a choisi de ne pas prendre en compte les trois avocats de Lavery à Ottawa
Image D’après les chiffres disponibles sur le site internet du cabinet.