Me Jean-François Bertrand, avocat de Me Khuong
Me Jean-François Bertrand, avocat de Me Khuong
Par la voix de son avocat, Jean-François Bertrand, la bâtonnière élue vient tout juste de signifier une mise en demeure aux administrateurs du Barreau du Québec qui l’ont suspendue le 1er juillet dernier.

La mise en demeure, accessible ici, est adressée personnellement à tous les administrateurs du CA qui ont résolu de la suspendre, ainsi qu’à la DG du Barreau, Me Lise Tremblay et la secrétaire de l’Ordre, Me Sylvie Champagne. Les deux administrateurs absents des réunions du CA et qui n'ont pas pris part à la résolution de la suspension - Mes Claudia Prémont et Rima Kayssi -, ne sont pas visés par la mise en demeure.

La missive comporte pas moins de 16 pages!

Elle les intime d’annuler la résolution décrétant sa suspension comme bâtonnière. Elle exige aussi des excuses publiques et réserve ses recours en diffamation.

Me Antoine Aylwin, VP du Barreau
Me Antoine Aylwin, VP du Barreau
« J’entends demeurer en poste et réaliser les réformes souhaitées par 63 % des avocats qui m’ont élue démocratiquement le 22 mai dernier », fait valoir Me Khuong, dans un communiqué.

La bâtonnière suspendue affirme qu’elle entend toujours appliquer son plan d’action qu’elle avait proposé aux membres durant la campagne électoral au bâtonnat.

Rappelons-le, Lu Chan Khuong a été élue avec 63% des voix, défaisant son rival Me Luc Deshaies, de Gowlings.

« J’entends mettre fin aux dépenses somptuaires, diminuer la cotisation de nos membres et travailler pour les citoyens qui méritent une justice plus simple et plus accessible. Je ne me laisserai pas distraire par quelques individus qui, par des moyens illégaux et immoraux, tentent de saboter le résultat électoral. »

Me Louis-Francois Asselin, VP du Barreau
Me Louis-Francois Asselin, VP du Barreau
Lu Chan Khuong se dit touchée et impressionnée par la vague d’appuis reçus au cours de la dernière semaine des Barreaux de Longueuil, de Laval, d’Arthabaska, de l’Outaouais, de Richelieu et de la Mauricie, sans compter les pétitions et lettres d’appui d’avocats et du grand public.

Me Khuong souhaite que « les administrateurs corrigent l’erreur grossière qui a déjà nui considérablement à l’image de la plus prestigieuse corporation professionnelle du Québec ».

Pour consulter la mise en demeure, cliquez ici.

Plus de détails à suivre…

Sondage Express

Anne-France Goldwater estime que le CA du Barreau du Québec devrait démissionner. Êtes-vous d'accord avec elle?


Image du code de vérification Anti-Robot Essayer un autre code
Voir les résultats
(Votes : 825)