Me Jimmy Troeung, porte-parole du groupe
Me Jimmy Troeung, porte-parole du groupe
La requête a été transmise à la secrétaire de l'ordre, Me Sylvie Champagne, ce matin à 9 h.

En vertu des articles 102, 105 et 106 du Code des professions du Québec, ainsi que de l’article 2.02 du Règlement sur la conduite des affaires du Barreau du Québec, 100 membres peuvent signer une requête forçant la secrétaire de l'Ordre à convoquer une assemblée générale extraordinaire.

« Nous sommes tous très préoccupés des gestes posés et des résolutions adoptées par les administrateurs du Barreau, le 1er juillet 2015. Ces résolutions ne reposent sur aucun fondement juridique », déclare dans un communiqué Me Jimmy Troeung, porte-parole du groupe.

« Par l’adoption de la résolution suspendant la bâtonnière du Québec, Me Lu Chan Khuong, de ses fonctions, les administrateurs du Barreau ont bafoué un droit fondamental dont jouissent les membres du Barreau, soit celui d’élire le président de l’Ordre, le seul à être élu au suffrage universel », poursuit Me Troeung, citant un extrait de la requête.

Le groupe soutient par ailleurs que le comportement des administrateurs est d'une gravité telle qu'il en va de la protection des intérêts de l’Ordre et de l'image de la profession que les administrateurs du Barreau du Québec cessent de s’attribuer des pouvoirs qu’ils n’ont pas et reconnaissent enfin que les résolutions adoptées citées ci-haut ne reposent sur aucun fondement légal .

« Nous souhaitons également soumettre aux membres une résolution invitant le conseil d’administration à réclamer de la ministre de la Justice et du syndic du Barreau du Québec qu'une enquête sérieuse soit menée afin de découvrir la ou les source(s) des bris de confidentialité qui minent aujourd’hui la confiance du public envers le système judiciaire et plus particulièrement en ce qui a trait au Programme de traitement non judiciaire de certaines infractions », conclu Me Troeung.

L'assemblée générale extraordinaire se tiendra le 24 août à 17 h 30 au centre Sheraton à Laval.

Sondage Express

Pour régler la crise, le Barreau du Québec devrait-il déclencher des nouvelles élections au Bâtonnat?


Image du code de vérification Anti-Robot Essayer un autre code
Voir les résultats
(Votes : 616)