Natacha-Sybelle Bellin
Natacha-Sybelle Bellin
À 22 ans, Natacha-Sybelle Bellin a la chance d’avoir un travail intéressant qui lui donne un bon salaire et grâce auquel elle pourra emménager avec son copain dans sa toute nouvelle maison construite sur mesure pour eux. Bref, le bonheur est au rendez-vous. La route pourtant n’a pas toujours été aussi ensoleillée.

Pourquoi avez-vous décidé de devenir secrétaire ?

D’entrée de jeu, je dois avouer qu’adolescente je n’étais pas très portée sur les études. J’ai fait partie d’un programme d’intégration à l’emploi. C’est à dire que je travaillais tout en allant à l’école à temps partiel. Je suis devenue toiletteuse d’animaux. J’ai fait ça pendant 6 ans.

Puis, je me suis dit que je ne pouvais par faire ce travail toute ma vie parce que ce n’est pas payant et que c’est quand même dur sur le corps. Je devais trouver quelque chose qui me promettrait un meilleur avenir.

Dès lors, en analysant mes qualités et mes aptitudes, j’ai décidé de me diriger en secrétariat et je me suis inscrite à l’école des métiers de l’informatique du commerce et de l’administration (EMICA) à Montréal.

Pourquoi avez-vous décidé, après avoir obtenu votre DEP en secrétariat général, de poursuivre vos études pour une spécialisation en juridique ?

J’ai tenté pendant sept mois de trouver du travail comme adjointe administrative. J’ai passé plusieurs entrevues, mais le salaire n’était jamais très intéressant. Une compagnie d’assurance m’a offert un emploi, mais après réflexion, j’ai refusé parce que les tâches que j’aurais eu à faire ne me plaisaient pas : facturation, prise de notes, service de réclamation, réception des appels… J’avais pas envie de ça.

Puis, un jour, je reçois un appel de l’école me demandant si je voulais entreprendre ma spécialisation parce que j’avais commencé ma demande d’inscription, mais je ne l’avais pas complétée. J’ai décidé de me lancer par curiosité.

La spécialisation en secrétariat juridique a-t-elle été votre planche de salut ?

On peut dire. En tout cas, c’est la meilleure décision que j’ai prise de ma vie. Ça a complètement changé ma vision des choses. Le cours est vraiment intéressant, on voit de tout : le droit corporatif, le droit familial, le litige civil…

Avez-vous trouvé un travail facilement après votre cours ?

J’ai fait mon stage dans le cabinet d’avocats Sarrazin Plourde situé dans le Vieux-Montréal. Après seulement deux semaines de stage, ils m’annonçaient qu’ils voulaient me garder.

Y êtes-vous heureuse ?

Complètement. Je suis ici depuis 7 mois et j’aime vraiment tout de mon travail, j’apprends plein de choses tous les jours. Tout le monde est gentil avec moi et je les adore tous. J’ai dû pédaler pour apprendre rapidement, mais j’y suis arrivée. Côté salaire, j’ai eu la chance d’être payée durant mon stage et maintenant je gagne 32 000 $ par année, ce qui est très bien compte tenu de mon expérience.

Quand emménagez-vous dans votre nouvelle maison ?

Au mois d’avril. Si j’ai pu envisager cette acquisition, c’est grâce à mon travail, alors je l’apprécie énormément.