Jody Wilson-Raybould, ministre fédérale de la Justice
Jody Wilson-Raybould, ministre fédérale de la Justice
La ministre Jody Wilson-Raybould a été prise à partie par la famille qui a mené la bataille et obtenu le jugement Carter. Elle, a présenté ses arguments en entamant la première heure de débat aux Communes sur le projet de loi C-14.

Le Parlement doit non seulement respecter le jugement de la Cour suprême, a argué la ministre, mais aussi écouter toutes les voix et décider où se trouve l'intérêt public. Il n'est pas question, a-t-elle dit, de copier-coller les mots des juges.

De leur côté, certains députés conservateurs ont étalé leurs exigences pour appuyer le projet de loi. Le député albertain Michael Cooper, connu pour son opposition à l'avortement et l'euthanasie, a d'emblée déclaré que le projet de loi C-14 respecte l'arrêt Carter. Puis, il a réclamé des amendements.

Il veut qu'un psychiatre détermine la capacité à consentir de la personne qui demande l'aide médicale à mourir. Il réclame également que le projet de loi fédéral accorde une protection aux médecins et infirmières qui, pour des raisons de conscience, refuseraient d'appliquer eux-mêmes l'éventuelle loi.

Enfin, M. Cooper enjoint au gouvernement fédéral de donner plus d'accès aux soins palliatifs.