Daniel Desjardins, Vice-président principal, affaires juridiques et Secrétaire de Bombardier en compagnie de Phillip Turcotte et Stéphanie Chipeur
Daniel Desjardins, Vice-président principal, affaires juridiques et Secrétaire de Bombardier en compagnie de Phillip Turcotte et Stéphanie Chipeur
Le handicap. Ce n’est pas forcément le premier volet qui vient à l’esprit lorsqu’il est question de diversité. Et c’est précisément pour cette raison que Daniel Desjardins, Vice-président principal, affaires juridiques et Secrétaire de Bombardier, a souhaité créer une bourse bien spéciale.

Mercredi soir, il recevait donc, dans les locaux montréalais de Bombardier, les trois doyens des facultés de droit de Montréal, et les associés et dirigeants de plusieurs grands cabinets et entreprises pour souligner le parcours d’étudiants en droit dont la vie a été marquée par le destin. Quatre d’entre eux étaient sur place pour recevoir leur bourse d’études de 3000 dollars.

Cette année, ce sont 57 demandes provenant de tout le pays que La Fiducie a reçues. Treize récipiendaires ont été désignés. « C’est 5 de plus que l’an dernier, dit Daniel Desjardins. Considérant la hausse des demandes, c’était important de pouvoir offrir plus. »

5000 dollars par appel

Mes Marc-André G. Fabien, avocat chez Fasken Martineau et Jean-François Gaudreault-Desbiens, doyen de la faculté de droit de l’UdeM
Mes Marc-André G. Fabien, avocat chez Fasken Martineau et Jean-François Gaudreault-Desbiens, doyen de la faculté de droit de l’UdeM
Mais pourquoi ces bourses? Pour les comprendre, il faut revenir à la genèse de leur création. Il y a trois ans, Daniel Desjardins et ses confrères de la Division juridique pour la diversité initient un programme de bourses qu’ils intitulent La Fiducie des dirigeants juridiques pour la diversité.

« Nous avons passé 50 appels et demandé à chacun 5000 dollars », explique Me Desjardins. Les donateurs ? Les dirigeants et avocats de grands cabinets et entreprises, tous impliqués dans la promotion de cette diversité.

Il est vrai qu'il bien difficile de dire Non à Me Desjardins...

Pour justifier le choix du handicap comme diversité à promouvoir et accompagner, Me Desjardins souligne le parcours des étudiants. « Réussir ses études de droit est déjà un défi, alors en souffrant d’un handicap, le défi est encore plus grand. Nous avions à coeur d’aider ces étudiants à réussir leur parcours le mieux possible. »

Don McCarty, associé directeur chez Lavery, John A. Coleman, Norton Rose Fulbright, Deborah Greenberg, avocat conseil chez Aimia, Solomon Sananes, associé directeur chez Norton Rose Fulbright, Jean Marc Huot, associé chez Stikeman Elliot.
Don McCarty, associé directeur chez Lavery, John A. Coleman, Norton Rose Fulbright, Deborah Greenberg, avocat conseil chez Aimia, Solomon Sananes, associé directeur chez Norton Rose Fulbright, Jean Marc Huot, associé chez Stikeman Elliot.
Une idée reprise par Me Solomon Sananes. « C’est une cause importante. Nous voulions vraiment soutenir Daniel dans la création de ces bourses qui permettent d’accompagner la diversité, et le handicap en particulier »,dit l’associé-directeur de Norton Rose Fulbright, à Montréal.

Me Jean-François Gaudreault-Desbiens, doyen de la faculté de droit de l’UdeM, voit cette initiative à la fois comme « une reconnaissance et un tremplin. Tout est plus compliqué lorsque l’on a un handicap. Ces bourses vont permettre aux étudiants qui les reçoivent de donner la pleine mesure de leur talent et de leurs capacités. »

Pour Me Desjardins, qui a longuement remercié les donateurs tout en louant la présence des étudiants et de leurs doyens, promouvoir la diversité est incontournable aujourd’hui. Et il le sait de fait. « Dans mon service, il y a 17 nationalités, autant d’hommes que de femmes, compte-t-il. Je vois tous les jours les aspects positifs de la diversité. » La diversité comme vecteur de talent, une belle idée.

...


Parmi les 13 boursiers, quatre étaient présents grâce à leur proximité géographique : trois étudiants de Montréal et un étudiant d’Ottawa.

Phillip Turcotte
Phillip Turcotte
Phillip Turcotte, 26 ans, est étudiant à l’Université d’Ottawa. Il s’est tourné vers le droit après un premier baccalauréat en droit de la personne. Son implication dans l’amélioration des conditions de vie et de déplacement des personnes handicapées ne date pas d’hier. Dès ses premières études, il se propose pour donner un avis consultatif à son université concernant l’accessibilité des étudiants en situation de handicap. Un rôle qu’il a repris avec logique en arrivant à Ottawa. Il est d’ailleurs bénévole au comité d’accessibilité de la ville. S’il a présenté sa candidature pour la bourse de La Fiducie, c’est entre autres pour pouvoir continuer à jouer pleinement ce rôle de porte-parole et de profiter d’une aide provenant d’un organisme - Dirigeants juridiques pour la diversité (Legal Leaders for Diversity) - qu’il dit respecter énormément. Phillip Turcotte, qui se destine à être avocat, doit présenter le test du Barreau le mois prochain.

Stephanie Chipeur
Stephanie Chipeur
Stephanie Chipeur, 31 ans, est doctorante à l’Université McGill. Victime d’un grave accident de voiture alors qu’elle était déjà étudiante en droit, elle est parvenue avec persévérance à continuer son parcours, aidée en cela par le doyen Daniel Jutras, et son successeur Robert Leckey. Dans le cadre de son doctorat, elle travaille sur les "building codes" - le code du bâtiment - et les normes relatives à l'accessibilité, dans une perspective historique. La bourse représente pour elle le moyen idéal de financer les déplacements et rencontres qu’elle souhaite mettre en oeuvre pour mener à bien son doctorat. Stephanie Chipeur souhaite devenir professeure de droit.

Marc-André Carrière
Marc-André Carrière
Marc-André Carrière, 24 ans, est étudiant à l’Uqam. Son orientation vers le droit s’est fait à la faveur de son goût pour l’argumentation et du fait de faire valoir ses idées. Après plusieurs années en droit, il le voit également comme un parfait outil de changement social. Sa candidature à la bourse de La Fiducie est motivée par des raisons financières : elle l’aidera à payer son Barreau. Marc-André Carrière souhaite devenir avocat.

Margot Rialland
Margot Rialland
Margot Rialland, 21 ans, est étudiante à l’UdeM. Lorsqu’elle était enfant, elle préparait de petites plaidoiries à ses amis afin qu’ils puissent plaider leur cause auprès de leurs parents. Un don pour l’argumentation qui l’a conduite directement en droit. Elle s’est retrouvée en situation de handicap en première année de Baccalauréat, après qu’on lui a diagnostiquée une grave maladie. Elle a souhaité postulé à la bourse de La Fiducie afin de payer son Barreau. Margot Railland se destine à une carrière d’avocate en droit international et droit de la personne.

Les treize boursiers

Tiana Knight (Université de Calgary)
Michael Reimer (Université du Manitoba)
Allison Curley (Université Thompson Rivers)
Kristy Faris (Université de Colombie-Britannique)
Jordan J. Marks (Université de Victoria)
Julia Aron Munk (Université York)
Julie Harmgardt (Université Queen's)
Phillip Bernard Turcotte (Université d’Ottawa)
Stephanie Chipeur (Université McGill)
Marc-André Carrière (Université du Québec à Montréal)
Margot Rialland (Université de Montréal)
Michael Coady (Université Dalhousie)
Ian Wilenius (Université Dalhousie)


Les 50 donateurs

Daniel Desjardins - Bombardier Inc.
Alain Rondeau - Pratt & Whitney Canada
André Morrissette - BCF
André J. Roy - Stikeman Elliott
Benoît Dubé - CGI
Bernard Bussières - Transat A.T. Inc.
Bryan Duguid - JSS Barristers
Chris Pinnington - Dentons Canada
Christine Desaulniers - Transcontinental
Claude Gendron / Marie Giguère - Ivanhoe Cambridge / Caisse de dépôt et placement du Québec
David Allgood - Royal Bank of Canada
Dominique Tardif et Christopher Sweeney - ZSA
Don McCarty - Lavery
Donald MacDonald - IGM Financial Inc.
Dorothy Quann - Xerox
Douglas Best - Miller Thomson
Douglas Rienzo - Osler
Éric Bédard - Fasken Martineau
François Ramsay - Yellow Pages Group
Jim Holloway et Kevin Coon- Baker & McKenzie
John Coleman et Paul Raymond - Norton Rose Fulbright
John Rogers - Stewart McKelvey
Kenneth J. Fredeen - Deloitte
Kerry Dyte - Cenovus
Kim Thomassin et Clemens Mayr - McCarthy Tétrault
Leanne Geale - Shell
Les Viner - Torys
Lisa Borsook - WeirFoulds
Deborah R. Greenberg - Aimia
Marc M. Tremblay- Quebecor Media Inc
Martin Langelier- BRP
Mirko Bibic- Michel Lalande- BCE Inc
Monique Mercier- Telus
Philip Moore- TD Bank Group
Philippe Bourassa- Blakes
Pierre-André Themens- Davies
Pierre Gagnon-Aéroports de Montréal
Hartland J. A. Paterson- SNC-Lavalin
Scott Jolliffe-Gowlings
Sean Weir - Borden Ladner Gervais
Simon Fish - BMO Financial Group
Simon Rivet - Metro Inc.
Susan C. Jones - Agrium
Stéphane Lemay - Power Corporation of Canada