Me Lyne Robichaud, avocate associée au sein du cabinet Legault Joly Thiffault
Me Lyne Robichaud, avocate associée au sein du cabinet Legault Joly Thiffault
Me Lyne Robichaud, avocate associée au sein du cabinet Legault Joly Thiffault, est férue des arts. Son implication au sein de la compagnie de danse contemporaine Sylvain Émard a ainsi été récompensée par le Prix Personnalité Arts-Affaires, remis par le Conseil des arts de Montréal et la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. Droit-inc l’a contactée.

Droit-inc: Félicitations pour votre prix Me Robichaud! Vous attendiez-vous à cette récompense?

Me Lyne Robichaud: Sincèrement non! Je ne m’y attendais pas du tout! Le prix est toujours remis, dans la majeure partie des cas, à de grands mécènes de Montréal impliqués dans de grandes institutions. Alors c’est une très belle surprise pour moi et la compagnie! C’est très bien de la part du Conseil des Arts de remettre ce prix à une personne qui s’implique auprès d’une petite compagnie. J’espère que ça va donner envie aux gens de se tourner vers de plus petites institutions.

Avez-vous toujours eu du goût pour les arts?

Oui, avant même de faire mon droit je côtoyais des gens dans le milieu de la musique. J’aime depuis toujours la danse contemporaine, elle est celle qui me touche le plus. J’aime tous les arts, vraiment, mais la danse me passionne.

C’était donc naturel pour vous de vous impliquer dans la compagnie Sylvain Émard?

Et bien, c’est aussi un concours de circonstances! Il est le frère d’un de mes associés. Quand celui-ci est arrivé au cabinet et qu’il m’a dit qu’il avait un frère chorégraphe, je l’ai identifié en faisant le rapprochement du nom. Je connaissais Sylvain Émard de longue date, comme danseur, puis chorégraphe. J’ai fait connaître mon envie de m’impliquer et les choses se sont faites petit à petit.

En quoi consiste votre rôle?

Je suis entrée au conseil d’administration et j’en suis devenue présidente. J’ai proposé l’événement Grand Continentalᴹᴰ qui a été reconduit chaque année depuis lors! C’est ainsi que je vois mon implication. Je ne peux pas faire partie d’un CA où l’on me demanderait de ne faire que siéger. J’ai besoin de passer à l’action.

On vous a facilement laisser prendre cette place?

Oui! Nous avons un conseil d’administration très collégial, les dirigeants de la compagnie recherchent constamment les échos du CA et nous tiennent au courant de leurs projets. D’ailleurs, pour quelqu’un comme moi, comme pour n’importe quelle personne d’affaires d’ailleurs, côtoyer un chorégraphe est extrêmement intéressant au niveau de l’apprentissage d’une autre forme de leadership. C’est une vraie leçon, une masterclass de leadership!

Et au niveau du cabinet, comment vos associés réagissent-ils à votre implication ?

J’ai un soutien considérable de mes associés depuis le tout début! Lors des évènements bénéfices, ils étaient présents à chaque fois. Le cabinet incite tous les avocats à s’impliquer pour trouver des petits organismes pour donner du temps sans rien attendre en retour, ça fait partie de notre culture.

Me Lyne Robichaud, Barreau 1988, a fait ses études à l’Université de Sherbrooke. Spécialisée en droit du divertissement, elle possède une forte expertise dans les domaines de la musique, du spectacle, du film et de la télévision, de la publicité et des nouveaux médias.