Cessez d’avoir peur du silence!
Cessez d’avoir peur du silence!
En tant qu’avocat, vous traversez le milieu juridique avec l’idée qu’il est important de bien maîtriser l’art oratoire et de vous faire entendre. La société toute entière valorise d’ailleurs l’extraversion et les bavardages... Oui mais… Certains d’entre vous parlent encore.. alors qu’ils n’ont rien de bien intéressant à dire!

Combien de fois, alors que vous veniez d’affirmer quelque chose, votre confrère se lançait immédiatement dans un long monologue? C’est comme s’il n’avait même pas entendu ce que vous venez de dire! Voici selon Fast company, les situations où il est plus intéressant pour vous de demeurer les lèvres closes. Cessez d’avoir peur du silence!

1- Vous apparaissez plus confiant

Et oui! Contrairement à ce que vous pourriez penser, vous avez l’air plus confiant quand vous ne vous répandez pas en paroles inutiles! Prenez le temps de faire des pauses, lorsque vous êtes en train de parler, ou encore réfléchissez bien à ce que vous allez dire. Ce ne sera pas sans utilité : vous aurez l’air plus crédible!

2- On vous écoute plus attentivement

Vous parlez peu, donc quand vous le faites, vous retenez immédiatement l’attention. Logique. C’est ce qui fait la différence entre celui qui parle avec une intention précise (vous) et celui qui parle pour parler ou combler le vide (votre confrère cité plus haut). Parler moins et accepter le silence sont des stratégies de communication non verbales qui permettent de retenir l’attention de ses interlocuteurs.

3 - Vous écoutez mieux ce qu’on vous dit

Parler moins vous rend plus empathique. Vous laissez aux autres le temps de s’exprimer, et de se confier à vous. Vous vous donnez également du temps pour formuler une réponse qui a du sens, et donc plus d’impact sur celui à qui vous vous adressez. Ceux qui parlent beaucoup sont le plus souvent tournés vers eux-mêmes : ils veulent qu’on les voit, qu’on les remarque. Vous, vous n’avez pas besoin de cela.

4 - Vous ne dites rien de stupide

Évidemment, quand on pèse l’importance de chaque mot qui sort de notre bouche, on dit moins de futilités ou de bêtises. Imaginez à quel point il peut être bénéfique de ne pas s’empresser à parler lorsque vous êtes en pleine négociation d’un deal ou d’un contrat avec un client. Regardez plutôt votre interlocuteur et pratiquez une écoute active. Celle-ci, peu répandue, demande plus d’efforts qu’on le croit!

Prêts? Silence!