Me Benoit Yelle
Me Benoit Yelle
Cinq avocats accèdent au titre d’associés chez Gowling WLG :

Benoit Yelle est un agent de brevets agréé au Canada et aux États-Unis qui exerce au bureau de Montréal de Gowling WLG. Il n’a pas de formation d’avocat.

Me Josée Gervais pratique au sein du groupe de droit du travail et de l’emploi. Elle avait été nommée avocate en novembre 2009, après avoir effectué son stage au sein du cabinet. Elle revient de congé de maternité.

Me Laura Gheorghiu œuvre au sein du groupe de pratique national de droit fiscal, un domaine de droit plutôt « masculin ». Sa pratique comprend la prestation de conseils fiscaux à des particuliers et à des entreprises, la résolution de litiges fiscaux ainsi que la planification fiscale internationale et nationale, et le droit des contrats. (Barreau 2009)

Me Nicolas Cayouette
Me Nicolas Cayouette
Me Nicolas Cayouette pratique au sein du groupe de litige depuis 2007, après avoir fait son stage au cabinet. Sa pratique est axée sur le litige civil et commercial, le droit des assurances et la responsabilité des fabricants, ainsi que le droit de l’environnement et de la construction. (Barreau 2008)

Me Michael Garellek concentre sa pratique sur les affaires réglementaires, le litige et le droit des entreprises. Son expertise comprend les questions juridiques afférentes aux assurances, aux banques, à la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement des activités terroristes, ainsi qu’aux valeurs mobilières. (Barreau 2009)

Droit-inc a évoqué avec eux les sujets suivants:

L’accession au partenariat :

Me Josée Gervais
Me Josée Gervais
Benoît Yelle : « C’est très positif, une bonne reconnaissance de la part du cabinet. Je n’ai pas de formation d’avocat et j’ai fait le parcours à l’envers - de l’entreprise au cabinet - alors ça envoit un bon message aux avocats, ça montre que ce groupe chez Gowling WLG accepte toutes sortes de profils pour mieux servir ses clients. Il n’y a pas de profil type et il ne faut pas nécessairement être “ né “ chez Gowling WLG et y avoir fait son stage pour accéder au partenariat. »

Me Josée Gervais : « Je reviens de congé maternité alors ça envoie un beau message aux femmes pour qui la conciliation travail/famille n’est pas toujours facile. Ma carrière n’en a pas souffert, même si j’ai une vie bien remplie en dehors du travail ! »

Ce qui les distingue :

Me Laura Gheorghiu
Me Laura Gheorghiu
Benoît Yelle : « J’ai un profil différent, j’ai une connaissance du milieu juridique ainsi que de celui des affaires. Pendant 10 ans en entreprise on m’a donné les mandats que je réalise aujourd’hui. J’ai une approche centrée sur les besoins des clients, ma pratique est en croissance car Gowling WLG me permet de rendre et de vendre mes services de façon innovante. »

Me Josée Gervais : « J’ai eu des mentors exceptionnels chez Gowling WLG, dès mon premier été ils m’ont orienté et n’ont cessé de m’épauler depuis quand j’en avais besoin. »

Me Laura Gheorghiu: « Il n’y a pas beaucoup de femmes fiscalistes en grand cabinet. C’est grâce au Gowling WLG que j’en suis là : j’ai fait une maîtrise en fiscalité pendant le travail, j’ai eu pour modèle notre associée directrice Joëlle Boisvert et ai participé à la cohorte de l’Effet A, ça a été un catalyseur pour moi tant pour mes ambitions que mes attentes. »

Leurs conseils aux avocats :

Me Michael Garellek
Me Michael Garellek
Benoît Yelle : « Il est important de mettre le focus sur les besoins du client dès le début, on ne peut pas laisser ça de côté. Obtenir un brevet pour le client va changer son modèle d’affaires. Il faut également bien se connaître et savoir ce qu’on apporte de différent au client et qu’il ne va pas trouver ailleurs. Quand le client a du succès, nous aussi on a du succès. »

Me Josée Gervais: « Je leur dirais de rester authentiques, de respecter leur valeur, et de travailler. Ma philosophie est que le travail nous emmène toujours là où l’on veut aller. Je n’ai jamais fait de compromis sur ce qui était important pour moi, pour être heureuse tant dans ma vie professionnelle que personnelle, et j’ai l’impression qu’après sept années de travail, j’en récolte les fruits. »

Me Laura Gheorghiu : « Il est très important d’avoir confiance en soi et en son potentiel, surtout pour les femmes. J’en entends souvent dire : “ les grands cabinets, ce n’est pas pour moi! “ et je leur dis : “ mais oui, c’est pour toi! Prends ta place! “ Il faut aussi trouver un domaine qui nous passionne. Si j’excelle, c’est parce que ça me passionne. Mais être bon ne suffit pas, il faut avoir une bonne équipe. C’est grâce aux 30 avocats à travers le Canada avec qui je travaille à tous les jours que j’en suis là : être une team player ce n’est pas juste un mot, c’est le chemin vers le succès ! »

Félicitations à eux!