Hausse salariale pour la négociatrice du Trésor
Hausse salariale pour la négociatrice du Trésor
... à 189 957 $! C’est du moins ce qu’on peut lire dans le décret 1094-2016 publié dans la Gazette officielle du Québec du 11 janvier.

Ainsi, relativement au traitement de Me Édith Lapointe, secrétaire associée du Conseil du trésor, « il est ordonné, sur la recommandation du premier ministre (…) que Me Lapointe, administratrice d’État II, reçoive un traitement annuel de 189 957 $ à compter du 11 janvier 2017 ».

Me Lapointe fût nommée à son poste actuel en septembre 2014. Elle était auparavant vice-présidente de la Régie de l’assurance maladie du Québec.

Son traitement annuel doit être « révisé selon les règles applicables à une sous-ministre du niveau 2 », lit-on dans le décret. Le traitement accordé à cette catégorie d’emploi, selon le décret 450-2007, s’établit selon une fourchette allant de 160 623 $ à 192 748 $.

Les quelque 1100 juristes de l’État, représentés par Les avocats et notaires de l'État québécois (LANEQ), sont en grève depuis le 24 octobre dernier. Ils veulent être reconnus au même titre que les procureurs de la couronne et bénéficier notamment des mêmes conditions salariales – le gouvernement Couillard souhaite plutôt les traiter comme des fonctionnaires.

Selon le syndicat, cette différence de traitement salarial totaliserait un manque à gagner de 400 000 $ en fin de carrière pour les juristes de l’État.

Les membres de LANEQ sont sans contrat de travail depuis mars 2015. Le conflit, qui aura bientôt duré trois mois, est le plus long de la fonction publique québécoise. Les deux derniers débrayages des juristes se sont soldés par une loi spéciale.

Avant les Fêtes, le quotidien de Québec Le Soleil rapportait que les deux parties avaient tenu 18 séances de négociations et cinq rencontres de médiation.

Le président de LANEQ, Me Jean Denis, n’a pas voulu commenter le traitement de celle avec qui il négocie, Me Édith Lapointe.