L'honorable Geneviève Graton et Me Alexandre de Zordo.
L'honorable Geneviève Graton et Me Alexandre de Zordo.
Canapé de foie gras, quartet de jazz, œuvres d’art et plus de 300 convives ont animé le Marché Bonsecours le jeudi 16 mars pour la 4e édition de la soirée-bénéfice d’Éducaloi.

Profitant du 375e anniversaire de Montréal pour souligner la ville en chanson, Éducaloi proposait en outre un encan remarqué : un chandail porté par l’ex-joueur du Canadien Jean Béliveau, que l’associé principal d’Octane Stratégies, Pierre Guillot-Hurtubise, convoitait pour son père…

Des billets de théâtre, des places VIP pour des matches du Canadien, des Alouettes et de l’Impact, des forfaits spa et autres aventures épicuriennes, des bijoux, un coffret autographié par Richard Séguin, une photo de Guy Lafleur et de Gilles Villeneuve encore tout jeune…

Plusieurs convives de marque assistaient à l’événement. Pour l’ex-juge Pierre A. Michaud et son collègue de la Cour supérieure, le bâtonnier devenu juge Denis Jacques, supporters de la première heure d’Éducaloi, on se réjouissait du succès de l’initiative. « «Il y a plus de 4,5 millions de visites annuellement sur le site web!»

Que serait une soirée montréalaise sans la présence du maire ? Denis Coderre était l’invité d’honneur de la soirée, et il a insisté sur l’importance d’Éducaloi pour permettre une meilleure compréhension de la justice. « Alors qu’on se pose des questions sur la règle de droit, Éducaloi est essentiel. Un président américain veut construire des murs tandis que nous voulons construire des ponts, et la primauté du droit est essentielle. On a un système de justice dont on peut être fier », a déclaré M. Coderre.

Mes Maryse Carré, Lisa Bérubé, première conseillère, et Johanne McNeil batônnière, Barreau de Québec.
Mes Maryse Carré, Lisa Bérubé, première conseillère, et Johanne McNeil batônnière, Barreau de Québec.
Jamais à court d’une bonne blague, lorsqu’on lui a demandé ce qu’il pensait des avocats, le maire Coderre a eu la répartie suivante : « Ça dépend combien ils facturent! ».

La ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, a également discouru sur l’importance d’Éducaloi, qui informe la population « sur des enjeux pertinents et importants ». Elle dit soutenir Éducaloi, qui rayonne maintenant à travers le monde, notamment pour le travail de terrain que l’organisme réalise afin d’amener les gens à mieux comprendre la justice.

Me Alexandre de Zordo et la juge Hélène Graton insistaient quant à eux sur l’importance d’Éducaloi, alors que bien des gens se sentent souvent vulnérables face à un système de justice qu’ils jugent complexe.

Une délégation de la Vieille Capitale était de la partie, alors que Mes Maryse Carré, Lisa Bérubé, première conseillère, et la bâtonnière Johanne McNeil, toutes du Barreau de Québec, ont tenu à souligner l’importance du travail abattu par Éducaloi en faisant la route depuis Québec pour participer à la soirée.

À cet égard, l’ex-directrice générale, Nathalie Roy, se félicitait de ce que les activités sur le terrain d’Éducaloi rejoignent 50 000 jeunes, par l’entremise de tournées de sensibilisation auxquelles participe le bâtonnier de Montréal, Simon Tremblay, maître de cérémonie de la soirée.

Les honorables Pierre A. Michaud et Denis Jacques, avec la directrice sortante d'Éducaloi Nathalie Roy.
Les honorables Pierre A. Michaud et Denis Jacques, avec la directrice sortante d'Éducaloi Nathalie Roy.
Entre deux canapés, on pouvait voir la bâtonnière Claudia P. Prémont, discuter avec Mes Geneviève Lajoie et Hélène Ménard, du ministère canadien de la Justice, tandis que non loin d’elles, l’ex- chef de cabinet de Brian Mulroney et analyste à TVA, Luc Lavoie, échangeait avec l’ex-juge Michaud.

La soirée n’aurait pas été complète sans l’inénarrable commentateur des Expos, Rodger Brulotte, lançant son fameux « Bonsoir elle est partie » à l’envi et posant pour la postérité.

Pendant ce temps, Me Francisco Couto, directeur général régional à Justice Canada, et l’ex-bâtonnier Me Bernard Synnott, aujourd’hui chez Fasken Martineau, échangeaient avec la présidente d'honneur de la campagne, Me Catherine Pilon.

Pendant la soirée, on apprenait que la campagne lancée en janvier avait jusque-là permis d’amasser 193 582 dollars. « Nous sommes extrêmement fiers des résultats obtenus et ça se poursuit jusqu’au 31 mars : les dons continuent d’affluer et nous venons de dépasser le montant de 200 000 dollars », a déclaré la nouvelle directrice générale d’Éducaloi, Me Ariane Charbonneau. « Tout cela grâce à l’extraordinaire apport de notre équipe d’ambassadeurs, des donateurs et participants à l’encan, et de tous ceux et celles qui ont mis à contribution leur réseau et leur bonne volonté pour faire de cette campagne un succès. »

...