Me John Paul Boyd
Me John Paul Boyd
Un nouveau programme a été lancé pour aider les Albertains qui ne peuvent s'offrir les services d'un avocat sans pour autant être admissibles à l'aide juridique.
Le Alberta Limited Legal Services Project comprend 43 avocats de la province qui ont convenu d'offrir des services « limités ».

Ils donneront à leurs clients la possibilité de les embaucher pour traiter une partie d'un élément juridique, au lieu d'un cas entier.

« La plupart des Canadiens, y compris les personnes à revenu moyen, ne peuvent pas se payer un avocat et c’est surtout parce que l'avocat s'occupe de votre cas du début à la fin, donc cela peut coûter très cher », déclare John Paul Boyd, l'un des organisateurs du projet et un chercheur à l'Institut canadien de recherche pour le droit et la famille.

Les services juridiques « limités » pourraient inclure l'aide pour la préparation des documents ou la représentation lors d'une comparution devant le tribunal.
L'objectif est aussi d'aider les gens à naviguer dans le système judiciaire.
« À l'heure actuelle, dans les tribunaux de droit de la famille du Canada, le nombre de personnes qui se représentent elles-mêmes est de 80 % », dit Me Boyd.

Du cas par cas

Un accord de service juridique « limité » ne sera pas possible dans toutes les situations toutefois.

« Les avocats de notre liste auront une formation pour fournir ces services et passeront beaucoup de temps avec le client pour s'assurer que cette approche est possible dans leur cas », explique John Paul Boyd.

Les clients et les avocats impliqués dans le programme seront interrogés pour évaluer leur fonctionnement, mais le concept est déjà accueilli favorablement dans le milieu juridique.

Le projet de services juridiques, financé par la Fondation du droit de l’Ontario, sera en place pour les 18 prochains mois. Il sera ensuite évalué afin de valider son utilité dans la communauté.