Obligé d’être « ami » Facebook avec un policier
Obligé d’être « ami » Facebook avec un policier
C’est la décision pour le moins surprenante prise par le juge de la Cour du Québec, Serge Laurin, lors du procès de Denis Bléoo. L’homme de 53 ans était accusé d’avoir proféré des menaces envers le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) en mars 2015, rapporte le quotidien Le Droit.

L’homme a été reconnu coupable de cyberintimidation envers les policiers de Gatineau. Dans le but d’éviter qu’il se remette à leur envoyer des messages menaçants, le juge Laurin l’oblige donc à accepter parmi ses « amis » Facebook une personne désignée par le Service de police de la Ville de Gatineau.

La directrice des communications du SPVG, Mariane Leduc, a souligné au Droit qu'il s'agit d'une première pour le service de police. « Nous n'avons jamais eu connaissance d'une telle condition auparavant. Le droit et les sentences évoluent, tout comme les crimes et les nouvelles technologies », a-t-elle dit.

La Couronne avait déposé deux accusations, l'une pour avoir proféré une menace de causer la mort ou des lésions corporelles à l'ensemble des policiers de Gatineau, et l'autre pour avoir fait usage de la violence envers des personnes associées au système judiciaire avec l'intention de provoquer la peur chez ces mêmes personnes.