Un groupe de créanciers de Sears Canada veulent poursuivre le détaillant
Un groupe de créanciers de Sears Canada veulent poursuivre le détaillant
Un groupe de créanciers de Sears Canada veulent poursuivre des dirigeants du détaillant, leur reprochant des fausses représentations ainsi que des actes préjudiciables à leurs intérêts.

Le contrôleur nommé par le tribunal affirme que ce groupe demande à un juge ontarien de donner le feu vert à leur requête contre l'entreprise, qui est actuellement sous la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies.

Dans un rapport préparé en vue d'une audience, vendredi, à Toronto, le contrôleur indique avoir conseillé au groupe de créanciers que de telles démarches devraient attendre.
Celui-ci affirme toutefois que les créanciers vont demander au tribunal de prendre le temps d'entendre leurs arguments.

Un fonds de 500 000$ approuvé

Par ailleurs, un juge torontois a approuvé vendredi la création d'un fonds spécial pour des employés de Sears Canada dont l'argent proviendra des sommes mises de côté afin de verser des primes de rétention à des hauts dirigeants du détaillant.

Le fonds de 500 000 $ servira à aider d'ex-travailleurs qui auraient été éligibles à des indemnités de départ lorsqu'ils ont perdu leur emploi et sont partis les mains vides.

Sears Canada a été la cible de nombreuses critiques le mois dernier après avoir obtenu la permission de la cour pour verser 9,2 millions $ en primes de rétention à des hauts dirigeants alors que des travailleurs licenciés partaient sans rien recevoir.

Le détaillant compte fermer 59 établissements au pays en plus d'éliminer 2900 postes, sans verser d'indemnités de départ, alors qu'il poursuit sa restructuration sous la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies.

Par ailleurs, le tribunal n'a pas entendu la requête d'un groupe de créanciers qui désirait poursuivre des dirigeants du détaillant, leur reprochant des fausses représentations ainsi que des actes préjudiciables à leurs intérêts.