Yale reçoit 2 735 demandes, dont seulement 9,5 % sont honorées.
Yale reçoit 2 735 demandes, dont seulement 9,5 % sont honorées.
Après avoir publié un article sur la faculté de droit la plus demandée au Québec et celle qui est la plus sélective, Droit-inc a décidé de se pencher sur celle des États-Unis.

Le site internet Above the law a révélé les taux d’acceptation des différentes facs de droit américaine. Selon lui, il s’agit d’une donnée plutôt révélatrice quant à la valeur de l’Université, en plus des statistiques de réussite de l’examen et du taux de placement post diplôme.

D’après US News, le taux moyen d’acceptation à l’automne 2016 était de 49,8 % sur les 196 universités prises en compte.

C’est ainsi que dans le peloton de tête, sans très grande surprise, on retrouve deux des facultés de la Ivy League : Yale et Harvard, ainsi que Princeton.

Ainsi, la plus sélective est Yale, qui reçoit 2 735 demandes, dont seulement 9,5 % sont honorées. S’ensuit Stanford, avec 10,7 % et sur la troisième place du podium Harvard, avec 16,6 % de taux d’acceptation.

La faculté de droit de Berkeley clôt le palmarès des dix premières universités, arrive quant à elle à la dixième position avec 23 % de taux d’acceptation.

Neuf des 10 écoles de droit ayant le taux d’acceptation le plus bas appartiennent au top 10 du classement le plus récent des meilleures universités à l’exception de Berkeley, qui est classée 12e dans le classement des meilleures universités du pays.

L’Université qui est la moins sélective est la faculté de droit Thomas M. Cooley, située au Michigan, avec un taux d’acceptation de 85,8 %. L’Université Loyola New Orléans est à 84,8 % et celle de Charleston à 78,3%.