Valérie Plante
Valérie Plante
La cheffe de Projet Montréal, Valérie Plante, s’est présentée ce matin au Palais de justice de Montréal après avoir été convoquée pour faire partie d’un jury.

Mais heureusement pour la démocratie montréalaise, la candidate à la mairie a pu en être exemptée après avoir soumis une lettre de justification au shérif.

Les convocations sont déterminées au hasard à partir de la liste électorale.

Prise en pleine campagne électorale pour la course à la mairie de Montréal, la demande de Valérie Plante a ainsi été acceptée, rapporte La Presse. Bien que la campagne officielle ne démarre que le 22 septembre, la candidate est déjà sur le front depuis mi-août.

« J’aurais aimé cela, mais le timing est mauvais. C'est un devoir citoyen, mais avec la campagne électorale, ça ne s’y portait pas», a indiqué Mme Plante en entrevue à La Presse.

Elle dit ignorer pour quel procès elle avait été convoquée, ayant été exemptée avant même d’être entendue par le juge.

La rentrée judiciaire est chargée puisqu’hier, la sélection du jury commençait pour le procès d’Éric Beaudoin, accusé d’agression armée et de méfait le 20 novembre 2015.

Demain, ce sera le tour du procès d’Ahmad Nehme, accusé d'avoir tué sa conjointe en 2012.

La sélection de deux jurys doit avoir lieu jeudi, pour le procès d’El Mahdi Jamali et Sabrine Djermane, deux adolescents accusés d’une série d’infractions terroristes, et celui de Leslie Greenwood, accusé dans le cadre de deux meurtres commis en 2010.

Par ailleurs, la sélection des jurés du procès de trois ex-employés de la Montreal, Maine & Atlantic Railway (MMA), impliquée dans la tragédie du Lac-Mégantic a commencé hier, à Sherbrooke.

En 2010, Barack Obama avait été convoqué par un tribunal de Chicago alors qu’il était président du pays. Il en avait été exempté puisqu’il préparait un discours sur l’état de l’Union. En 2015, c’est George W. Bush qui a été convoqué par un tribunal de Dallas. Il n’avait pas été exempté, mais il n’avait pas été retenu.