Samia Benlamara
Samia Benlamara
Originaire d’Algérie, Samia Benlamara, 40 ans, est arrivée en 2004 à Montréal pour changer de vie mais aussi de carrière.

« Tant qu’à faire, autant changer de profession en plus! » raconte l’ancienne professeur de littérature.

Elle vient donc d’être embauchée en tant qu’avocate au cabinet Greenspoon Bellemare, à Montréal. Spécialiste en droit de la construction, elle est appelée à faire du droit pénal, mais toujours en lien avec le droit de la construction.

« J’ai été séduite par les défis que m’offrait le cabinet et je travaille sur des dossiers très intéressants. Je trouve que pour une avocate en début de carrière comme moi, il s’agit d’un environnement de travail très stimulant », dit-elle.

Après son diplôme de droit obtenu à l’Université de Montréal en 2014, Me Benlamara a fait son stage au cabinet BMlex et y est restée en tant qu’avocate quelques mois.

« Le droit est une chose fondamentale pour nous tous et pas que pour les avocats, j’ai toujours eu une relation viscérale avec le droit. Je trouve que c’est important de connaître ses droits, alors c’est aussi en partie par curiosité que j’ai décidé de choisir cette voie-là », explique cette Barreau 2016.

Dans son autre vie, en Algérie, Me Benlamara, titulaire d’une maîtrise en littérature française, était enseignante en linguistique à l’Université d’Oran. C’est en partie par amour pour le français qu’elle a décidé de partir au Québec. À son arrivée, elle a d’abord travaillé comme directrice de la programmation au Château Dufresne.