Me Ismail Dinger s’est joint aux deux fondateurs de Malek Laflamme
Me Ismail Dinger s’est joint aux deux fondateurs de Malek Laflamme
Me Ismail Dinger s’est joint aux deux fondateurs de Malek Laflamme, Mes Mona Laflamme et Sam Tardif Malek.

Il pratique en droit des affaires et en litige civil et commercial.

Le jeune homme de 27 ans a obtenu son bac en droit à l’Université de Montréal en 2013 et son Barreau en 2014. Mais avant de se lancer dans la pratique, il tenait à faire une maîtrise. « J’ai toujours voulu pousser mes études jusqu’à la maîtrise, mais je savais que si je me lançais tout de suite comme avocat, le retour aux études aurait été difficile », explique-t-il.

Me Dinger a choisi de faire une carrière en droit parce que « le droit, c’est tout sauf routinier. J’avais aussi le goût de faire une différence auprès des gens et le droit est un bon moyen d’y arriver », appuie-t-il.

Après sa maîtrise, il a fait son stage chez Stein Monast, à Québec. « Puis je voulais retourner auprès de ma famille, à Montréal, donc j’ai cherché un emploi ici. Lors de l’entrevue chez Malek Laflamme, ça a tout de suite cliqué. Je voulais aussi m’associer au projet de ce nouveau cabinet qui venait d’être fondé quelques mois auparavant. C’était pour moi une opportunité pour marquer ma place dans le domaine du droit des affaires et du litige civil et commercial », explique Me Dinger.

Grand sportif, l’avocat a eu l’occasion d’entraîner une équipe de jeune du secondaire en athlétisme.

« Durant mon cégep et mon secondaire, je faisais beaucoup de course. Quand je suis partie, l’école m’a demandé d’entraîner les jeunes pour les compétitions régionales. On a gagné le championnat régional d’athlétisme de Montréal en 2009. C’était une très grande fierté », conclut-il.