Me Nadine Landry, avocate et associée chez PwC
Me Nadine Landry, avocate et associée chez PwC
Nouveau concurrent pour les cabinets montréalais qui pratiquent en droit de l’immigration, le bureau de PwC se compose pour l’instant de deux avocates. « Mais nous voulons grossir rapidement. Nos objectifs sont ambitieux », annonce d’emblée Me Nadine Landry, avocate et associée au cabinet.

Avec Me Rafaëlle Champagne, elle a pour mission de le développer, car les besoins sont réels.

Les deux pratiquaient jusqu’à tout récemment en droit de l’immigration chez Lavery.

« Cet ajout renforcera notre portée dans le marché canadien, et plus spécifiquement dans le marché montréalais, et aidera les entreprises ayant des exigences complexes en matière d'immigration », a déclaré Janet Bomza, responsable de la pratique nationale en immigration chez PwC Cabinet d'avocats.

« En 20 ans, le milieu du travail a beaucoup évolué. Le marché a changé, il y a eu la mondialisation, les accords de libre-échange… Depuis aussi, les frontières se sont resserrées, les professionnels ont donc de plus en plus besoin de visa pour voyager », explique Me Landry, Barreau 1998.

Clientèle corpo

Le bureau servira donc essentiellement une clientèle corporative. Parmi leurs clients, des sociétés, tant étrangères que locales, ainsi que leurs employés. Ils seront conseillés par rapport aux questions d’immigration pour les aspects politiques, stratégiques et de conformité.

Plusieurs situations justifient la présence d’avocats en immigration chez PwC d’après l’avocate.

« Les entreprises font face à une pénurie de main-d'œuvre et doivent donc recruter à l’étranger. Il y a aussi tout l’aspect mobilité à gérer pour les employés qui doivent voyager ailleurs qu’au Canada. On s’occupe donc pour eux de l’obtention de visas ou de permis de travail. Certaines multinationales doivent aussi transférer certains employés d’une filiale à une autre », détaille-t-elle.

Me Rafaëlle Champagne, avocate chez PwC
Me Rafaëlle Champagne, avocate chez PwC
Passée par Desjardins Ducharme et par Lavery, Me Landry a été séduite par l’offre de PwC, notamment pour l’accès à la plateforme qu’on lui offre. « Elle me permet de bien servir les clients et de profiter de tout le réseau de PwC. Le fait qu’on soit un cabinet comptable est aussi un atout, car il y a toujours un impact fiscal d’avoir des gens qui viennent ou vont dans d’autres juridictions », explique-t-elle.

L’avocate a aussi été emballée par la possibilité de profiter de la technologie qu’utilise PwC. Le cabinet a en effet développé une application qui permet aux clients d’avoir accès rapidement à tous les documents nécessaires pour suivre l’évolution de leur dossier.

Me Landry cumule près de 20 ans d’expérience en droit de l’immigration et se spécialise dans les domaines de l’immigration économique et de mobilité de la main-d’œuvre. Elle a obtenu un bac en droit à l’Université de Montréal et a fait une année à l’Osgoode Hall Law School.

Elle occupe le poste de présidente de la section Immigration pour l’Association du Barreau canadien, Division du Québec. Elle fait également partie du comité exécutif national de la section Immigration de l’Association du Barreau canadien.

Me Rafaëlle Champagne quant à elle, a obtenu sa licence en droit civil de l’Université d’Ottawa et son Juris Doctor de l’Université de Montréal.

Après ses études, Rafaëlle a complété son stage du Barreau et pratiqué en droit de l’immigration d’affaires au sein du cabinet Lavery. Elle est membre du Barreau du Québec depuis 2016.