La juge américaine Ruth Bader Ginsburg
La juge américaine Ruth Bader Ginsburg
La juge américaine Ruth Bader Ginsburg, qui siège à la Cour suprême et dont un documentaire sur sa vie sera bientôt diffusé sur CNN, donne ses conseils aux avocats pour se faire aimer et respecter.

Ces conseils ont été rapportés par Bill Murphy Junior, sur le site Inc.com.

1. Croyez en vous

La juge Ruth Bader Ginsburg attribue à sa mère, décédée la veille de la cérémonie de remise de diplômes du lycée, son indépendance et sa capacité à rester fidèle à elle-même.

Elle écrit à propos de sa mère : « elle était la personne la plus courageuse et la plus forte que j’ai connue. Elle me conseillait toujours de rester indépendante, d’être capable de me défendre seule ».

2. Devenez une « marque »

C’est parce qu’elle est devenue une « marque » que la juge Ginsburg est au cœur d’un documentaire. C’est aussi pour cela qu’elle a pu aller elle-même le promouvoir auprès de la presse. Bien plus qu’un juge, elle est devenue une icône féministe.

3. Nourrissez votre esprit et votre corps

En tant que survivante d’un cancer et nonagénaire, il ne sera pas exagéré de penser que Ruth Ginsburg pourrait penser à prendre sa retraite. Mais elle ne semble pas pressée d’accrocher sa toge. Elle continue donc de travailler. L’année dernière, lorsqu’on lui a demandé qui était la personne la plus importante de sa vie, elle a répondu « mon entraîneur personnel ».

4. Soyez précurseur

Ginsburg est la juge dissidente par excellence… ce qui signifie qu’elle perd plus souvent qu’elle ne gagne. Mais elle conserve l’espoir qu’un jour, la cour changera et que ses raisonnements finiront par l’emporter.

Parmi ses plus grandes batailles perdues, l’affaire de Bush contre Gore, notamment. Cette décision de la Cour suprême devait résoudre le différend entourant l’élection présidentielle américaine de 2000.

Le dossier Burwell c. Hobby Lobby en 2014 en est un autre. Il s’agit d’une décision historique dans le milieu du droit des sociétés américain rendue par la Cour suprême et qui reconnaît la croyance religieuse d’une société à but lucratif. Ainsi, cette entreprise a pu passer outre le règlement de l’Affordable care act qui oblige les employeurs à couvrir le remboursement de certains contraceptifs.

Dans ces deux dossiers, elle a été la juge dissidente.

5. Dites ce que vous pensez

La juge Ginsburg ne pense pas que les juges de la Cour suprême devraient se taire. Récemment, lors des élections de 2016, elle a dit du candidat Trump : « Je ne peux pas imaginer ce que deviendrait cet endroit. Je ne peux pas imaginer ce que serait ce pays avec Donald Trump comme président. Je ne veux même pas envisager cela ».

6. Mariez la bonne personne

L’auteur avoue que tout le monde n’aime pas recevoir ce genre de conseil. Il ne voudrait surtout pas laisser croire que si Joan Ruth Bader n’avait pas épousé Martin Ginsburg – devenu juge à la Cour d’appel des États-Unis - , elle ne serait pas devenue la juge Ginsburg.

Pourtant, elle le dit elle même: « je n’ai pas de mots pour décrire mon conjoint exceptionnel et aimant », écrit-elle en 2015 « Sans lui, je n’aurai pas gagné le siège à la Cour suprême ».

7. Laissez la marque vous voulez

Il y a deux legs que Ginsburg voudrait laisser. Le premier est celui d’être un modèle inspirant pour les femmes. Le deuxième est de rester sur le banc assez longtemps pour voir un gouvernement plus libéral que l’actuel.