Le cabinet Robic a accueilli Me Marc Gagnon
Le cabinet Robic a accueilli Me Marc Gagnon
C’est le 30 mai dernier que le cabinet Robic a accueilli Me Marc Gagnon qui est tout à la fois associé, ingénieur, agent de brevets au Canada et aux États-Unis mais aussi agent de marques de commerce.
Me Gagnon se spécialise dans la protection, la gestion et la mise en valeur des brevets et des dessins industriels depuis plus de 19 ans.

Barreau 1996 et membre de l'Ordre des ingénieurs du Québec, Me Gagnon était associé pendant près de 10 ans au sein de Smart & Biggar, cabinet spécialisé en propriété intellectuelle.

« Cela m’a toujours intéressé de travailler avec des gens qui sont au fait des avancées au niveau technologique, explique à Droit-inc le cinquantenaire. Il faut être en mesure de comprendre leurs besoins et de protéger leurs innovations pour leur donner un avantage compétitif. J’aime l’aspect technique mais aussi l’aspect commercial. »

Détenteur d’un baccalauréat en génie mécanique de l’Université Laval obtenu en 1989 et d’un baccalauréat en droit de l’Université de Montréal obtenu en 1995, Me Gagnon espère pouvoir participer à l’évolution de Robic les prochaines années.

« J’ai passé 19 ans au même endroit, c’est comme quitter une famille pour en rejoindre une autre. À Montréal, les cabinets spécialisés en PI ne sont pas nombreux. Je suis arrivé à la conclusion que Robic était le meilleur endroit pour effectuer mon retour dans le domaine. Je joins une équipe de professionnels qui ont le même profil que moi et c’est quelque chose que je recherchais. »

De nombreux mandats

L’associé possède tout particulièrement une solide expérience quant au développement d’un portefeuille de brevets et de dessins.

Parmi ses mandats? Identifier les objectifs commerciaux et les avantages technologiques, recueillir les données nécessaires à la préparation de demandes de brevet et de dessin et faire le suivi de ces demandes jusqu’à ce qu’elles soient accordées.

« Nous avons deux types de clientèles, explique-t-il, les cabinets et compagnies à l’étranger qui ont des clients là-bas qui veulent protéger leurs inventions. Et une clientèle directe de PME et de multinationales. Le but est de développer une certaine clientèle locale de PME qui ont des activités de recherche et de développement au Québec et au Canada, et développer avec eux une relation de conseillers tant au niveau stratégique que technique et commercial, pas seulement une relation mandat/mandat. »

Me Gagnon conseille des entreprises dans les secteurs de l’aéronautique, de l’aérospatiale, de l’électricité, de l’énergie, des matériaux, de la mécanique, de la métallurgie, des procédés industriels, des sciences de la vie, des technologies vertes et du transport.

Il a en outre conseillé des clients qui développent et commercialisent des articles de sport, des dispositifs médicaux, différents types de produits (récréatifs, ménagers, de béton, etc.) ainsi que divers équipements (sécurité, forestiers, agricoles, hydrauliques, etc.).

Il a aussi acquis une vaste expérience dans la rédaction d’avis juridiques, comme des avis en brevetabilité d’innovations, en contrefaçon ou en validité de brevets ou de dessins, en liberté d’exploitation, en enregistrabilité ou en disponibilité de marques et en violation de marques.

En plus de ses publications liées à la propriété intellectuelle, Me Gagnon a donné durant plusieurs années des cours sur les brevets en partenariat avec l’Institut de la propriété intellectuelle du Canada (IPIC) et l’Université McGill.