Le DPCP conclut qu’il n’y a pas eu d’acte criminel
Le DPCP conclut qu’il n’y a pas eu d’acte criminel
Le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) a choisi de ne porter aucune accusation contre le père qui avait oublié son bébé dans sa voiture en juin à Montréal. Le garçon de six mois avait été retrouvé mort.

« Le procureur arrive à la conclusion qu'il n'y a pas eu d'acte criminel », a expliqué Jean-Pascal Boucher, porte-parole du DPCP, ajoutant que le principal intéressé en avait été avisé.

Le DPCP a basé sa décision sur les informations que lui a transmises le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Le matin du 22 juin dernier, le père qui devait déposer son enfant à la garderie, dans le quartier Griffintown, avait oublié de le faire, selon le récit du SPVM. Il ne s’en était rendu compte qu’en fin de journée, vers 17 h 30, quand il s’était présenté à la garderie pour le récupérer et qu’on lui avait dit que l’enfant n’y avait pas été amené.

Il s'était précipité vers son véhicule, pour constater que son fils s'y trouvait toujours. Il l'avait transporté à l'intérieur de la garderie, et avait tenté de le réanimer avec l'aide des éducatrices. Les premiers répondants avaient ensuite poursuivi les manoeuvres de réanimation, mais le décès du bambin avait été confirmé sur place, a indiqué le SPVM.

La température avait atteint 25 °C, ce jour-là.

Le père et la mère avaient subi un violent choc nerveux.

En 2016, à Saint-Jérôme, une situation semblable avait donné lieu à la même conclusion du DPCP.

On avait appris en décembre de cette année-là qu'aucune accusation n'allait être portée contre un père qui avait oublié son bébé dans sa voiture à la fin de l'été. Le bambin de 11 mois avait lui aussi été retrouvé mort.