Me Johanne Gagnon
Me Johanne Gagnon
La ministre de la Justice du Québec, Stéphanie Vallée, a annoncé la nomination de Johanne Gagnon, Kathlyn Gauthier, Sonia Mastro Matteo ainsi que de Dionisios Galiatsatos et Benoît Gariépy comme juges de la Cour du Québec.

Elle annonce aussi la nomination de Fannie Turcot comme juge de paix magistrat de la Cour du Québec et de Jean-Sébastien Brunet comme juge de la cour municipale commune de la Ville de Deux-Montagnes.

La nouvelle juge Johanne Gagnon travaillait depuis 2001 au sein du cabinet Kaufman où elle représentait régulièrement des institutions financières et des prêteurs privés dans le cadre de la réalisation de sûretés. Elle est détentrice d'un baccalauréat en droit de l'Université de Montréal et a été admise au Barreau en 1992. Elle a commencé sa carrière en cabinet privé. Me Gagnon exercera principalement ses fonctions à la Chambre civile, à Laval.

Admise au Barreau en 1994, Kathlyn Gauthier pratiquait depuis 1996 à son compte, après avoir commencé sa carrière au ministère de la Justice du Québec. Elle est titulaire d'un baccalauréat en droit de l'Université de Montréal. Elle exercera principalement ses fonctions à la Chambre criminelle et pénale, à Saint-Jérôme.

Me Benoît Gariépy
Me Benoît Gariépy
Deux nouveaux juges exerceront principalement leurs fonctions à la Chambre criminelle et pénale, à Montréal. Il s’agit d’abord de Sonia Mastro Matteo, qui était, depuis 2015, procureure au sein du Directeur des poursuites criminelles et pénales. Après son admission au Barreau en 2002, elle a commencé sa carrière comme criminaliste, notamment au cabinet Roy et associés. Elle détient un baccalauréat en sciences juridiques de l'Université du Québec à Montréal.

Tout comme sa consoeur, Dionisios Galiatsatos exerçait aussi comme procureur au sein du Directeur des poursuites criminelles et pénales, dans son cas depuis 2009. Il a été admis au Barreau en 2006 et il a commencé sa carrière à la Division des poursuites pénales et criminelles de la Ville de Montréal. Il détient un baccalauréat en droit civil et en common law de l'Université McGill.

Me Fannie Turcot
Me Fannie Turcot
Enfin Benoît Gariépy était depuis 2002 avocat associé du cabinet Gariépy Marcoux. Il est détenteur d'un baccalauréat en droit de l'Université Laval. Il a été admis au Barreau en 1995 et il a commencé sa carrière en cabinet privé. Me Gariépy exercera principalement ses fonctions à la Chambre criminelle et pénale, à Saint-Hyacinthe. Il a également été bâtonnier de Longueuil (2014-2015) et procureur aux poursuites criminelles et pénales à la Cour municipale de Saint-Hubert.

La nouvelle juge de paix magistrat Fannie Turcot exerçait depuis 2014 à titre de procureure au sein du Directeur des poursuites criminelles et pénales. Elle est titulaire d'un baccalauréat en droit de l'Université de Montréal. Admise au Barreau en 1998, elle a commencé sa carrière en cabinet privé. Elle exercera principalement ses fonctions à Montréal.

Me Jean-Sébastien Brunet
Me Jean-Sébastien Brunet
Enfin le nouveau juge de la Cour municipale Jean-Sébastien Brunet détient un baccalauréat en droit de l'Université de Sherbrooke. Il a été admis au Barreau en 2006 et il travaillait au sein du cabinet Savoie et Savoie, avocats.