Maître de cérémonie, le criminaliste Me Michel Massicotte du cabinet Desrosiers Joncas Nouraie Massicotte
Maître de cérémonie, le criminaliste Me Michel Massicotte du cabinet Desrosiers Joncas Nouraie Massicotte
La 8e édition des Prix des Conseillers juridique du Québec organisé par la firme de recrutement ZSA aura lieu à Montréal, au Plaza Centre-Ville, le 6 novembre, avec pour maître de cérémonie le criminaliste Me Michel Massicotte du cabinet Desrosiers Joncas Nouraie Massicotte.

L’événement, de plus en plus populaire chaque année comme nous le confie Me Dominique Tardif, la directrice du bureau de Montréal de ZSA, a pour but de souligner les accomplissements des juristes d’entreprises et de les mettre, le temps d’une soirée, «sous les feux de la rampe.»

Pour cette nouvelle édition, pas moins de 500 personnes sont attendues.

«Les conseillers juridiques font un travail d’importance, souvent avec peu de moyens, et en coulisses, dit Me Tardif. En 2005, quand on a créé l’événement il n’y avait rien de tel, pas “d’Oscars” pour les juristes d’entreprises comme on aime les appeler.»

Et si un événement comme celui-ci est important c’est aussi parce qu’il permet de dire à ces avocats : «Vous faites un travail extraordinaire», poursuit Me Tardif. «Ils sont proches des affaires, changent souvent le cours d’une compagnie, participent à sa croissance ou encore permettent de finaliser des fusions et acquisitions. Et ça, personne n’en parle!»

Notons que le bureau montréalais de ZSA est en mode «croissance» depuis plusieurs mois, et l’équipe a même dû recruter à l’externe pour faire face à la demande.

Six récompenses et un jury

Au total, six conseillers juridiques seront récompensés dans six catégories différentes : le Chef des affaires juridiques de l’année, le Prix Mérite de carrière, le Prix Excellence en affaires, le Prix Conseiller juridique, service juridique de petite ou moyenne taille, le Prix Conseiller juridique d’avenir, et le Prix Litige et gestion de risques.

Notons que ce n’est pas ZSA qui juge les candidatures mais bien un jury composé de juristes issus de grands cabinets et d’entreprises. Cette année, il sera composé de quatre femmes et de quatorze hommes.

Du côté des avocates : Me Joëlle Boisvert, de Gowling WLG, Me Sylvie Rodrigue de Torys, Me Kim Thomassin de la CDPQ, et Me Franziska Ruf de Davies.

Du côté de leurs homologues masculins : Me Charles Chevrette de McMillan, Me Pierre-Luc Desgagné de Langlois, Me Daniel Desjardins de Bombardier, Me John Godber de Borden Ladner Gervais, Me Shahir Guindi de Osler, Me Warren Katz de Stikeman Elliott, Me Claude Marseille de Blakes, Me Pierre Paquet de Miller Thomson, Me André Ryan de BCF, Me Solomon Sananes de Norton Rose Fulbright, Me Martin Sheehan de Fasken, Me Charles Spector de Dentons, Me Karl Tabbakh de McCarthy Tétrault, et Me Richard Vachon de Woods.

Une vraie différence dans une carrière

Me Dominique Tardif, la directrice du bureau de Montréal de ZSA
Me Dominique Tardif, la directrice du bureau de Montréal de ZSA
Me Tardif encourage les avocats à soumettre leur candidature ou celle d’un confrère ou d’une consoeur.

« Ça ne prend pas beaucoup de temps et ça fait une vraie différence dans la carrière des gens. Souvent, les lauréats nous disent que la haute direction reconnaît ensuite leur bon travail et leur rôle à l’interne qui n’est pas tout le temps bien compris. Ça a des impacts positifs! »

En 2019, la 15e édition des Canadian General Counsel Awards (CGCA) se tiendra le 10 juin à Toronto.

Vous savez ce qu’il vous reste à faire…