Johanne Clouet
Johanne Clouet
La Faculté de droit de l’Université de Montréal accueille Johanne Clouet à titre de professeure adjointe.

La juriste de 42 ans est une habituée de la Faculté, y étant chargée de cours depuis 2006.

Barreau 2005, elle a laissé l’ordre professionnel en 2015 pour devenir, deux ans plus tard, membre de la chambre des notaires.

Après un baccalauréat en droit à l’Université de Montréal (2004), Johanne Clouet a obtenu une maîtrise en droit de l’Université McGill (2008), puis une maîtrise en droit notarial et un doctorat en droit de l’Université de Montréal (2016).

Avant de devenir professeure à la Faculté de droit de l’Université de Montréal, Mme Clouet a mené un projet postdoctoral à l’Université Laval au sein de la Chaire de recherche Antoine-Turmel sur la protection juridique des aînés.

« C’est le fil conducteur depuis le début de mes études: les personnes vulnérables. J’ai commencé avec le travail des enfants en Haïti, pour ma maîtrise, je suis maintenant à l’autre extrémité du spectre, avec les personnes âgées », dit la nouvelle professeure à Droit-inc.

« Il y a un engouement pour ces questions car la population vieillit. C’est une réalité contemporaine qui apporte de nouvelles lois, comme sur l’aide médicale à mourir. On avait moins exploré ces champs-là.»

Ultimement, Johanne Clouet veut développer son champ de recherche autour de « toutes les vulnérabilités, au sens large, économiques, sociales, linguistiques ».

Elle est aussi impliquée dans différents projets reliés aux questions d’accès à la justice.

Sa thèse de doctorat, intitulée L’influence des marqueurs identitaires du juge dans les décisions relatives à la garde des enfants dans un contexte post-rupture, a par ailleurs remporté le prix Thémis de la meilleure thèse 2016 et a été publiée aux Éditions Thémis.

Johanne Clouet a également enseigné à titre de chargée de cours à la Faculté de science politique et de droit de l’UQÀM.