Sophie Audet, coach professionnelle
Sophie Audet, coach professionnelle
Amélie est une jeune avocate qui pratique le droit commercial au sein du contentieux d’une entreprise montréalaise.

Sophie Audet, coach professionnelle, l'assiste dans le développement de son leadership et répond aux questions qu’elle se pose quand elle est mise en difficulté dans le cadre de situations professionnelles.

A: Coach
De: Amélie
Sujet: Supplice du doute et soif de reconnaissance
Date: 1er novembre 2018 – 11:11

Allo Coach,

J’espère que tu vas bien.

Je te remercie pour les outils que tu m’as transmis quant à la façon de se libérer de la soif de reconnaissance. Ma carapace dirige déjà un petit peu moins ma vie!

Nous avons eu un long comité de direction cette semaine lors duquel j’ai été frappée par le niveau de non authenticité de nos conversations. Je constate que nous avons le réflexe de rechercher l’approbation les uns des autres et que cela fait en sorte que nous ne discutons pas des vrais problèmes.

J’ai l’impression que notre courage individuel et collectif est enfoui dans un décor mettant l’emphase sur les bons coups et l’harmonie à tout prix. En même temps, je ne peux blâmer les gens (incluant moi) qui se retiennent! Dire les choses comme elles sont n’est pas une opération sans risque! J’imagine la scène!!

Mon boss: « Amélie, où es es tu avec la négociation du contrat d’alliance stratégique avec Superpartenaire ?» Moi (dans un monde où je dis les choses comme elles sont): « Hum, si tu ne vivais pas la tête dans les nuages, tu aurais déjà constaté que le Superpartenaire nous traite comme la dernière de ses priorités. Ceci en dit long sur notre future relation d’affaires. Aussi, il y a plusieurs éléments dans ce contrat dont je ne suis pas certaine. Comme on me demande d’aller à la vitesse lumière et que je n’ai pas le budget pour aller à l’externe afin d’effectuer les vérifications qui seraient nécessaires, alors j’essaie de faire avec, même si cela me stresse énormément.»

Ha ha ha! Tu imagines la suite!

Comment dire les choses comme elles le sont? Comment rendre les réunions de travail plus authentiques?

Ciao et merci d’avance!

Amélie

À : Amélie
De : Coach
Sujet: Le courage de dire les choses tout en mobilisant les autres de façon constructive
Date: 1er novembre 2018 – 18 : 17

Bonjour Amélie,

Le leadership est l’art de mobiliser les autres dans la direction que nous avons choisie. Il s’agit d’une posture qui s’acquiert en investissant en soi-même et en se développant.

Le courage de prendre des risques et des décisions est au coeur de notre capacité d’agir comme leader. S’exprimer authentiquement tout en mobilisant les autres de façon constructive l’est tout autant.

Voici quelques pistes permettant d’y voir plus clair:

Prendre conscience du pouvoir personnel que nous avons:

Nous avons souvent beaucoup plus de pouvoir par rapport à une situation que nous pensons en avoir initialement. Même auprès de nos patrons. En effet, notre capacité d’action est généralement freinée par un tas de croyances limitantes.

Voici quelques questions pouvant t’aider à avoir plus de discernement à cet égard: Qu’est ce que tu pourrais faire pour remédier à l’enjeu de manque d’authenticité auquel tu fais face? Mieux exprimer tes besoins? Demander aux personnes concernés de changer certaines façons de faire? Quitter ton poste pour trouver un environnement correspondant davantage à cette valeur?

Débuter une conversation courageuse en créant un espace sécuritaire:

Un autre obstacle qui peut nous freiner est de ne pas savoir comment aborder une conversation courageuse.

Commencer en mettant l’emphase sur un objectif commun permettra de créer un espace sécuritaire où les parties pourront se sentir suffisamment en confiance pour avoir un dialogue constructif.

À titre d’exemple, tu pourrais débuter ta conversation en indiquant que tu as besoin d’idées pour résoudre un enjeu qui nuit à ta motivation et qui est pertinent à la capacité du groupe à prendre des décisions.

Discerner le meilleur format et le meilleur moment:

S’exprimer avec authenticité est parfois compris de façon trop simpliste. Il ne s’agit pas de devenir un livre ouvert et de partager avec une totale spontanéité toutes les pensées qui traversent notre esprit et les émotions que nous ressentons. Encore moins d’agir sous l’impulsion de notre réactivité émotionnelle.

Au contraire, quand quelque chose nous dérange et que nous sentons que nous sommes en désaccord avec notre environnement, la chose la plus sage à faire est souvent de prendre du recul pour avoir une perception plus claire de la situation, non teintée des réflexes de peur de notre cerveau reptilien. Ce recul nous permettra non seulement d’avoir une perception plus juste de notre point de vue, mais de trouver les mots pour l’exprimer de la bonne façon, aux bonnes personnes et au bon moment.

La rencontre en « one -on- one » est généralement plus propice pour discuter d’un enjeu sensible. Ceci permet d’éviter d’avoir à gérer la dynamique de groupe et de mettre la personne à qui nous nous adressons dans un espace où elle se sentira en sécurité pour s’exprimer librement.

Exprimer notre point de vue de façon authentique:

Il s’agit ici de tout simplement expliquer notre point de vue de la façon la plus simple, directe et authentique possible. Les éléments clés sont les suivants: i) décrire les faits que nous avons observés sans exagération ou jugement; ii) exprimer notre ressenti en utilisant le « je » (et pas le « tu ») ; iii) ne pas formuler de reproches; et iv) exprimer notre point de vue avec l’intention de permettre à l’autre de nous comprendre (et non de le convaincre que nous avons raison).

À titre d’exemple tu pourrais tout simplement t’exprimer ainsi: « J’observe que certaines choses importantes ne sont pas dites lors de nos réunions. Nous parlons beaucoup de nos bons coups mais peu ou pas de nos enjeux importants. Je perçois cela comme un manque d’authenticité. Cela me décourage de parler de mes vrais défis, m’inquiète et me démotive. J’ai également l’impression que ce manque d’authenticité ne nous permet pas comme groupe de prendre les meilleures décisions.»

Nous pourrons être surpris de la capacité de notre patron et de nos collègues à recevoir notre feed-back. Dans certains cas, cela pourra les inciter à nous respecter davantage. Dans d’autres cas, cela pourra même changer complètement la relation que nous avons avec eux.

Situations où on a intérêt à dire les choses comme elles sont pendant une réunion de groupe: Pour ce qui est de l’opportunité de s’exprimer pendant que nous sommes en réunion de groupe, voici trois questions qui peuvent nous guider:

1) Est ce que le contenu de notre communication va améliorer le processus ou les résultats du groupe? Les points de vue minoritaires améliorent généralement le processus de décision. Ils permettent au reste du groupe de mieux réfléchir et d’avoir plus de créativité et de capacité à résoudre les problèmes.

2) Est ce que le fait de nous exprimer de façon authentique permettra à d’autres membres du groupe de faire la même chose? Une recherche citée par le Harvard Business Review indique que lorsqu’il n’y a aucun dissension connue au sein d’un groupe, plus de 70 % des membres participants vont avoir tendance à s’aligner à la majorité (même lorsqu’ils sont en désaccord).

Par contre, avec une seule personne dissidente, ce pourcentage est réduit à 30 %. Ceci révèle que notre capacité d’exprimer notre point de vue authentique encourage de façon significative les autres à faire la même chose.

3) Est ce que les coût du silence sont trop élevés? Quelle importance représente l’authenticité dans ton bonheur au travail (sur une échelle de 1 à 10)? Quel est le coût du silence quant à ton intégrité de ton bien être à moyen terme? Quel est le coût pour le groupe et l’organisation? ::

Échanger avec les autres de façon authentique sur nos enjeux réels est un terreau extraordinaire pour notre apprentissage et notre évolution. Le leadership du troisième millénaire exige de créer des réseaux de discussion ouverts où les membres peuvent discuter de façon sécuritaire afin d’aborder avec courage les vrais enjeux auxquels ils font face.

Comment ce qui précède t’éclaire t-il? Que comptes-tu faire?

Ton coach


A : Coach
De : Amélie
Sujet : Merci
Date: 2 novembre 2018 – 11 : 45

Allo Coach,

Je suis sous le choc de constater à quel point je contribue moi-même par mon silence au manque d’authenticité au sein de mon équipe. J’aimerais aborder la discussion tout d’abord avec mon patron. Es tu libre en début de semaine prochaine pour en discuter?

Ciao

Amélie

Un coach professionnel est une personne bien placée pour vous aider à développer votre leadership personnel. Pour plus d’information, consulter mon site web à www.sophieaudet.ca. Suivez-moi sur Facebook