Me Clifford Lincoln a complété sa maîtrise à la faculté de Common Law de l’Université d’Ottawa, treize jours après son 90e anniversaire
Me Clifford Lincoln a complété sa maîtrise à la faculté de Common Law de l’Université d’Ottawa, treize jours après son 90e anniversaire
Treize jours après son 90e anniversaire, Me Clifford Lincoln a complété sa maîtrise à la faculté de Common Law de l’Université d’Ottawa.

Pour conclure sa thèse en droit, Me Lincoln a présenté un exposé nommé « Sustainable Indigenous Land Management in Canada - A Model Inspired by Lessons from Barriere Lake and Haida Gwaii ».

L’ancien politicien a expliqué au site de la faculté de droit de l’Université d’Ottawa qu’il a toujours eu l’intention de compléter sa maîtrise, mais que son emploi du temps ne lui permettait pas.

« En fait, j’avais pensé à mon sujet de thèse il y a quelque temps déjà, et je tenais absolument à m’y atteler et mener à bien ce projet avant de ne plus en être capable ! »

Le nouveau diplômé estime que l’éducation est la clef de tout et que toutes les personnes ayant la capacité de s’éduquer devraient le faire. « J’ai toujours dit à mes enfants que l’on ne cesse jamais d’apprendre, que l’on n’accumule jamais assez de connaissances. »

Le professeur Jamie Benidickson en common law, et la professeure Sophie Thériault en droit civil, ont été ses directeurs de thèse.

Le comité d’évaluation était composé des professeures Heather McLeod-Kilmurray et Nathalie Chalifour en common law. Kyle Kirkup, également professeur en common law, présidait la soutenance de thèse.

Un politicien d’expérience

Me Lincoln est l’un des étudiants les plus âgés à avoir gradué à l’Université d’Ottawa.

Natif de l’île Maurice, M. Lincoln immigre au Canada en 1958, où il entame sa carrière en tant que membre exécutif d’une compagnie d’assurance.

Il est élu en tant que député au Parti libéral en 1981 dans la circonscription de Nelligan. Réélu en 1985, il est nommé ministre de l’Environnement au cabinet du premier ministre Robert Bourassa.

Après avoir quitté la vie politique en 1988, il fait son retour comme député en 1993 jusqu’en 2004 à Lachine-Lac-Saint-Louis.