Me Thierry Rassam, fondateur et avocat indépendant du cabinet Corposult, a récemment fait l’acquisition de SOS Ticket!
Me Thierry Rassam, fondateur et avocat indépendant du cabinet Corposult, a récemment fait l’acquisition de SOS Ticket!
Quand il est question de droit corporatif et de droit des affaires, Me Thierry Rassam est comme un poisson dans l’eau. C’est la même chose lorsqu’une opportunité d’affaire s’offre à lui!

En plus d’être le fondateur et avocat indépendant du cabinet Corposult, le juriste annonce en primeur à Droit-Inc avoir récemment fait l’acquisition de SOS Ticket!

Il y a à peine quelques mois, le juriste a eu vent de l’intention du policier retraité et ancien propriétaire de la célèbre entreprise de contestation de contravention de vendre… Il n’a fait ni une ni deux et a sauté sur l’occasion!

Quand une opportunité tombe du ciel...

« Je crois que j’étais au bon endroit, au bon moment » lance Me Rassam. Il raconte que c’est un peu par hasard, alors qu’il discutait avec une connaissance, qu’il a entendu parler de la future mise en vente de la compagnie dont il est maintenant le fier propriétaire.

Après quelques discussions d’affaires, alors que l’entreprise battait de l’aile, mais qu’il croyait fermement à sa mission et son potentiel, le jeune avocat s’est lancé.

« Je suis motivé à faire tout le nécessaire afin de remplir la mission de SOS Ticket, soit de devenir la référence #1 en matière de sécurité et de justice sur la route au Québec.

Une restructuration ardue…

Au cours des derniers mois, le nouveau propriétaire et gestionnaire de SOS Ticket soutient avoir travaillé d’arrache-pied avec sa nouvelle équipe afin de restructurer l’ensemble de la compagnie.

Il confie qu’avant d’en faire l’acquisition, ladite compagnie opérait trop souvent dans un flou juridique malgré les bonnes intentions de son ancien propriétaire…

« Généralement, les avocats à qui les dossiers étaient confiés étaient sous-contractés, dit-il. J’ai cru bon de faire de cette «business» un cabinet d’avocats en bonne et due forme et d’embaucher une équipe de confiance, qualifiée à prendre nos clients en charge. »

Changer la vision du public

L’avocat désire aussi éliminer les préjugés défavorables à l’effet que sa firme constitue un échappatoire pour les conducteurs qui méritent leur contravention et les points d’inaptitude qui en découlent.

« Outre la réparation, on veut surtout miser sur la prévention et la sensibilisation » souligne-t-il.

Loin de miner l’importance d’assurer la sécurité du public et de punir les récidivistes, il estime que l'essentiel est de trouver un équilibre en considérant les conséquences individuelles des contraventions remises par les policiers qui doivent appliquer la Loi à la lettre.

« Dans certaines situations, je constate qu’il y a une grave disproportion entre les conséquences de l’infraction et ses impacts dans la vie de la personne qui reçoit la contravention », note-t-il.

Par exemple, pour un étudiant qui vit en région et qui possède un permis probatoire, le fait d’être arrêté après avoir brûlé un panneau d'arrêt peut engendrer non seulement la perte de son permis, mais aussi la perte de son seul moyen de transport pour se rendre à l’école, explique l’avocat.

Me Rassam raconte que sa firme a pu aider un jeune était coincé dans une situation similaire à éviter de perdre une année scolaire entière. À titre d’exemple, il cite aussi le cas d’un camionneur arrêté pour excès de vitesse alors qu’il conduisait son véhicule personnel.

« Les assureurs et les employeurs des camionneurs exigent souvent un dossier vierge à la SAAQ. Cet homme aurait perdu son emploi si nous n'avions pas contesté son ticket avec succès! »

Une progression visible

La compagnie compte maintenant huit employés travaillant à plein temps, ce qui inclut trois embauches depuis janvier dernier.

« Ça démontre la belle progression de l’entreprise! », dit le nouveau propriétaire.

Parmi ses joueurs clés: un technicien juridique, un avocat et une étudiante en droit. Il souligne également être actuellement à la recherche de la perle rare dont l’expertise pourra contribuer au succès de son équipe en plein recrutement...

« Chez nous, l'exercice du droit pénal et criminel est la parfaite opportunité de travailler dans un large éventail de dossiers pénaux. Les avocats voient de tout!, lance Me Jack Rodriguez, avocat au sein de l’entreprise. L’expérience permet d’apprendre énormément et de s’accomplir en tant que juriste à travers les apprentissages du quotidien. »

Pour celle qui fait ses premiers pas en tant que future avocate, l’expérience semble toute aussi positive.

« Tout commence par le travail d'équipe! Tout le monde s'entraide et c'est ce qui rend notre travail passionnant » dit Lemya Raïs, stagiaire en droit chez SOS Ticket.