À Sherbrooke :

Le Professeur David Koussens
Le Professeur David Koussens
La Chaire de recherche Droit, religion et laïcité́ de l’Université de Sherbrooke a été renouvelée en 2017 pour un deuxième mandat et confiée au professeur David Koussens. Créée il y a plus de cinq ans, elle alimente la recherche fondamentale sur les enjeux de la laïcité́.

Le Professeur Koussens développe en particulier une expertise sur la place du religieux dans les institutions publiques. Il est assisté par une équipe de chercheurs postdoctoraux et d’étudiants.

Ce travail est reconnu puisque le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur lui a confié un mandat dans le but de documenter, à l’échelle du Québec, les enjeux liés aux demandes d’accommodement raisonnable pour motifs religieux et aux occupations d’espace à des fins de prières rituelles dans les établissements collégiaux et universitaires.


À l’UdeM :

Audrey Ferron-Parayre
Audrey Ferron-Parayre
À l’Université de Montréal, Audrey Ferron-Parayre a soutenu avec succès, le 5 décembre, sa thèse de doctorat intitulée Donner un consentement éclairé à un soin : réalité ou fiction ? Exploration de l'effectivité du consentement éclairé aux soins.

Le jury, lui a décerné la mention « exceptionnelle ».


À Ottawa :

Michael Geist
Michael Geist
Le 29 novembre, l’association des journalistes canadiens pour la liberté d’expression a attribué à Michael Geist, professeur à l’Université d’Ottawa, le prix Vox Libera 2018. Ce prix est attribué à une personne ou à une organisation canadienne qui a démontré un engagement exceptionnel envers les principes de liberté d’expression et qui a apporté une contribution importante et durable au Canada ou à l’étranger.

Le professeur Geist s’est notamment investi dans la lutte contre la loi de 2007, qui visait à intégrer dans le droit canadien des éléments de la loi américaine « Digital Millennium Copyright Act ». Le prix couronne aussi son leadership dans la lutte contre le projet de loi antiterroriste C-51 de 2015 et son combat pour la neutralité d’Internet contre le lobbying des grandes sociétés de télécommunication au Canada.


À l’UQAM :

Le Professeur François Ost
Le Professeur François Ost
Le 4 décembre, l’UQAM a décerné un doctorat honorifique au professeur belge François Ost, spécialiste de la philosophie du droit. François Ost est professeur depuis 30 ans à l’Université Saint-Louis, à Bruxelles, où il enseigne le droit et la philosophie du droit.

Par ce geste, « l’Université veut reconnaître sa contribution à la théorie et à la philosophie du droit dans le monde francophone, à l’avancement de la réflexion sur le droit à l’environnement et les droits de la personne ».