Me Geneviève Grey s'est rendue au cabinet...en ski! Photo agence QMI, Béatrice Roy-brunet
Me Geneviève Grey s'est rendue au cabinet...en ski! Photo agence QMI, Béatrice Roy-brunet
Tempête oblige, les autorités recommandaient mercredi aux Québécois de travailler de chez eux. Me Geneviève Grey, elle, a eu une bien meilleure idée.

« Comme je voulais éviter de prendre le métro, je me suis dit que j'allais y aller en ski de fond! » s'amuse l'avocate.

Chez Grey Casgrain, elle se consacre notamment aux droits de la personne, aux droits des animaux et au droit criminel. Elle s'intéresse particulièrement à l'impact de la légalisation de cannabis.

Peut-être l'avez-vous aperçue remonter la rue Saint-Antoine jusqu'au Centre Bell dans sa combinaison rose, le sourire aux lèvres. « C'était la journée parfaite pour faire ça et c'était vraiment le fun ».

Fun mais long

Le moyen le plus fun donc, mais certainement pas le plus rapide! Alors qu'elle met habituellement une trentaine de minutes pour rejoindre le cabinet, son expédition lui a pris plus de 45 minutes. Pas le plus pratique non plus puisque l'avocate admet avoir dû retirer ses skis pour traverser la rue.

Peu de réactions de surprise dans la rue, mais surtout des sourires… et quelques grimaces. « Les hommes qui étaient en train de déneiger leur char n'avaient pas envie de me voir là! »

Ses collègues, eux, ont beaucoup ri, même si Me Grey les avait prévenus la veille.

Fierté paternelle

Son père, Me Julius Grey, avec qui elle travaille, a même partagé sa fierté sur Twitter en postant une photo de sa fille, skis à la main, accompagnée du commentaire « Voici comment nos avocats viennent travailler un jour de tempête #dévoués ».



Et cette expérience donne quelques idées à Me Grey. « Ça serait le fun qu'il y ait plus d'aménagements pour aller au travail en skis, mais ça serait un monde idéal… ».
Pour l'instant, cette virée restera un one shot. Le soir, c'est en taxi que Geneviève Grey est rentrée chez elle. Les skis et la combinaison rose, eux, sont restés au bureau!