Gad Elmaleh en spectacle à New York le 12 septembre 2018 Photo: Getty Images / Manny Carabel.
Gad Elmaleh en spectacle à New York le 12 septembre 2018 Photo: Getty Images / Manny Carabel.
Cette attaque juridique renforce la culpabilité de Gad Elmaleh aux yeux de CopyComic, qui a répondu aux questions de Radio-Canada.

Ce justicier du web a rapporté mercredi sur Twitter que l’avocate de Gad Elmaleh avait obtenu de Twitter la suppression, pour atteinte aux droits voisins des droits d’auteurs, de deux messages contenant des vidéos montrant des gags de Gad Elmaleh identiques à ceux d’autres humoristes.



Les vidéos de CopyComic, qui dressent des parallèles entre des prestations de Gad Elmaleh et Jerry Seinfeld, Louis-José Houde, Martin Matte ou encore Louis C.K. et Dave Chappelle, restent visibles sur sa chaîne YouTube.

Démasquer CopyComic

CopyComic explique également que les avocats de Gad Elmaleh ont exigé de Twitter qu’il révèle sa véritable identité. « Si lui veut savoir qui je suis, c'est parce qu'il est beaucoup plus facile de s'attaquer au messager qu'à certains messages », a indiqué CopyComic, par courriel, à Radio-Canada.

« S'il avait de bonnes réponses à donner à la suite des vidéos, ce serait déjà fait », a-t-il ajouté, estimant que Gad Elmaleh cherche à connaître son nom afin de pouvoir le décrédibiliser par la suite en le faisant passer pour un humoriste jaloux ou aigri.

L’avocate de Gad Elmaleh n’a pas répondu à la demande d’entrevue de Radio-Canada.

La réponse en vidéo de Gad Elmaleh

Le 14 février dernier, Gad Elmaleh avait choisi Twitter pour publier une vidéo où il s'est glissé dans la peau de Chouchou, un des personnages qu’il incarne, pour répondre aux accusations de plagiat.

Cela fait environ un an que CopyComic dénonce le plagiat dans le milieu de l’humour en mettant en ligne des vidéos montrant le gag original et celui interprété par le plagiaire allégué.