Le juge Jack Robison évoque la parole de Dieu en cour!
Le juge Jack Robison évoque la parole de Dieu en cour!
Un juge américain a suggéré au jury d’acquitter une femme, accusée de trafic sexuel, car Dieu lui aurait indiqué qu’elle était innocente.

TVA rapporte que ce magistrat du Texas, Jack Robison, aurait reçu un avertissement public de la Commission de la conduite judiciaire en raison d’un incident lors du procès de Gloria Romero Perez.

Lors de ce procès, les jurés auraient informé le juge de leur verdict de culpabilité. C’est à ce moment que le magistrat leur aurait demandé de continuer leurs délibérations, sous prétexte que Dieu lui aurait assuré l’innocence de l’accusée.

Plus tard, le juge texan s’est excusé de son commentaire ajoutant que quand « Dieu me dit que je dois faire quelque chose, je dois le faire », peut-on lire dans le rapport de la commission.

Des pertes de mémoire

Le juge aurait de son propre gré rapporté sa conduite inadéquate aux autorités, affirmant qu’il avait subi des pertes de mémoire lors du procès.

Selon ses dires, il suivait un traitement médical pour un problème de santé majeur, en plus de vivre avec difficulté la mort d’un ami proche.

Selon deux experts médicaux, Robison a subi un épisode de délire, potentiellement causé par beaucoup de stress relié à sa vie personnelle, puis sa médication.

Malgré les recommandations du juge, le jury a reconnu l’accusée coupable. Le procès a tout de même été annulé en octobre dernier, puisqu’il a été déterminé que le juge ne s’est pas comporté de manière conforme.