Alexandre Bissonnette.
Alexandre Bissonnette.
La Cour d’appel a convié les partis impliqués dans le dossier du meurtrier Alexandre Bissonnette à une séance de gestion qui se tiendra le 25 mars prochain, annonce Le Droit.

Lors de cette séance, les prochaines étapes du dossier seront déterminées et un échéancier sera fixé.

Bissonnette n’aura pas à assister à cette séance, qui se tiendra devant la juge coordonnatrice Dominique Bélanger.

En appel

Il y a quelques jours, le Procureure générale du Québec puis la Couronne avaient annoncé leur décision d’appeler la peine accordée au tueur. Ils réclament 50 ans de détention ferme.

Le 8 février dernier, l’honorable François Huot de la Cour supérieure avait fixé cette sentence à 40 ans.

Vendredi dernier, Bissonnette a rendu son propre avis d’appel, demandant une période de 25 ans avant une potentielle libération conditionnelle.

Pour rappel, Alexandre Bissonnette avait ouvert le feu dans la grande mosquée de Québec le 29 janvier 2017, causant six morts et plusieurs blessés.