Un associé filmait sa collègue en train de se déshabiller, en catimini!
Un associé filmait sa collègue en train de se déshabiller, en catimini!
Un associé américain accusé d'avoir secrètement filmé sa collègue en train de se déshabiller a été suspendu pour six mois.

L’avocat fautif, Michael Thomas Herbst, a accepté les mesures disciplinaires ordonnées par la Cour suprême de l’Illinois le 19 mars dernier.

Il avait initialement été suspendu pendant deux ans, avant que la sanction ne soit levée et remplacée après six mois par une probation de deux ans.

Selon les officiels en éthique du département de la justice des États-Unis, Herbst a secrètement filmé sa collègue au moins 20 fois avant 2016.

Herbst avait caché une clef USB liée à un système vidéo dans le bureau de sa collègue, sachant qu’elle y changerait de vêtements, puis avait regardé les vidéos, selon ce qui est mentionné dans la plainte.

En effet, la firme détient un code vestimentaire décontracté, mais les avocats adoptent une tenue plus formelle lorsqu'ils rencontrent un client ou comparaissent devant un tribunal.

Le nom du cabinet où travaillaient Herbst et sa collègue, identifiée sous le pseudonyme J.T. , n’a pas été mentionné. On sait toutefois que le cabinet est spécialisé en litiges commerciaux.

En catimini

Lorsque l’avocate s’est aperçu que Herbst passait beaucoup de temps dans son bureau, elle a commencé à s’inquiéter. C’est en septembre 2016 qu’elle a trouvé la petite caméra cachée derrière son bureau.

Herbst a plaidé coupable à une accusation de délit de filmer une vidéo non autorisée en mai 2017.

L'ordonnance de suspension impose à Herbst de s'abstenir de l'alcool et des drogues illicites, de participer à un programme d'alcooliques anonymes et de poursuivre des traitements psychiatriques.