Me Frédéric Pérodeau.
Me Frédéric Pérodeau.
L’ancien associé de McCarthy Tétrault et de SNC-Lavalin a été embauché à la tête de l’équipe d’enquêteurs de l’AMF, alors qu’on venait d’ouvrir un dossier sur l’entreprise de génie.

La nouvelle a été rapportée par le Journal de Montréal.

Me Frédéric Pérodeau a ainsi été embauché en novembre 2012 en tant que patron des enquêtes à l’Autorité des marchés financiers (AMF). Il aurait été le seul à avoir été rencontré lors du processus de sélection par le directeur général du contrôle des marchés, Jean-François Fortin.

Quelques mois avant, l’AMF avait ordonné l’ouverture d’une enquête sur SNC-Lavalin. Elle était alors baptisée Projet Faucon.

Un certain malaise

À l’embauche d’un ex-avocat de SNC-Lavalin pour, a priori, piloter entre autres ce projet, deux ex-employés ont révélé au Journal de Montréal, avoir ressenti un certain malaise.

D’après les deux sources du JDM, Me Pérodeau ne s’est pas directement occupé de l’enquête sur SNC-Lavalin. Mais l’un d’eux estime que ces mesures étaient une « farce ».

Toujours selon ces sources, l’ex-avocat aurait même suggéré qu’on lève un peu le pied sur l’enquête ciblant SNC-Lavalin, quitte à en questionner la pertinence.

La semaine dernière, d’autres révélations du JDM, expliquant que l’AMF a abandonné une enquête sur des transactions douteuses en lien avec SNC-Lavalin, avaient poussé le premier ministre François Legault à s’interroger. « Oui, ça m’inquiète », avait-il reconnu.

L’AMF avait clamé que ces allégations étaient non fondées.

Dans les règles de l’art?

Le ministre des Finances a alors ordonné au Conseil consultatif de régie administrative (CCRA) de « s’assurer que tout a été fait dans les règles de l’art ».

Contacté par Droit-inc, Sylvain Théberge, de l’AMF, a assuré que « l’Autorité offrira sa pleine collaboration et ne fera aucun autre commentaire ».

Diplômé en droit de l'Université de Montréal, Me Pérodeau a travaillé de 1998 à 2010 au cabinet McCarthy Tétrault avant de devenir conseiller juridique chez SNC-Lavalin. Il y est resté jusqu’en 2012. Il a ensuite rejoint l’AMF comme directeur du contentieux.

De novembre 2012 à janvier 2018, il a été directeur principal de l’inspection et des enquêtes, puis de février à décembre 2014, directeur intérimaire de la manipulation de marchés et délits d’initiés.

Aujourd’hui, il est surintendant de l’assistance aux clientèles et de l’encadrement de la distribution.

Avec Radio-Canada