Me Paul Rawlinson, décédé le 12 avril dernier.
Me Paul Rawlinson, décédé le 12 avril dernier.
Me Paul Rawlinson, président du cabinet Baker McKenzie, est décédé le 12 avril dernier à l'âge de 56 ans.

La nouvelle a fait grand bruit dans les milieux juridiques américain et britannique. Si les causes de sa mort ne sont pas connues, Law.com rappelle qu'en octobre dernier l'avocat avait annoncé son retrait temporaire pour soigner des problèmes médicaux dus à l'épuisement.

À l'époque, plusieurs médias avaient attribué ce congé à une enquête en cours sur le traitement par le cabinet de plaintes pour harcèlement sexuel et des dissensions internes au sujet de la rémunération des associés.

Aujourd'hui, c'est plutôt la problématique de la santé mentale des avocats de façon plus générale qui est au coeur des réactions.

Me Walied Soliman, président mondial de Norton Rose Fulbright, a déploré dans un message posté sur son compte Linkedin à la suite du décès de Paul Rawlinson que « l'épuisement, la santé mentale et d'autres problèmes sont fréquents dans la profession juridique. Mes amis, prenez soin l'un de l'autre : toute la fausse gloire, l'argent et le succès dans le monde n'en valent tout simplement pas la peine ».

Spécialisé en propriété intellectuelle, Me Rawlinson s'était joint à Baker McKenzie en 1986 et en était devenu associé en 1995. Il a été membre du comité de gestion du bureau de Londres de 2001 à 2004 et président du conseil mondial de pratique en propriété intellectuelle de 2004 à 2010. En 2013, il avait été nommé associé directeur général de Londres, trois ans avant d'être élu président du conseil mondial du cabinet.