Me Julien Papineau défend la propriétaire du coq, Corine Fesseau.
Me Julien Papineau défend la propriétaire du coq, Corine Fesseau.
Le coq Maurice, et ses « cocoricos » chantés à l’aube, font l’objet d’un litige en France, sur l'île touristique d’Oléron.

Des voisins n’en peuvent plus de l’entendre le matin, si bien qu’un procès à ce sujet aurait lieu le 4 juillet prochain, selon l’Agence France-Presse

La propriétaire du gallinacé, Corine Fesseau, a affirmé être ouverte «à tout dialogue dans la mesure où on ne m’agresse pas ». Pour le moment, aucune conciliation avec l’autre partie a été possible, selon son avocat, Me Julien Papineau.

Pourtant, l’avocat des plaignants, Me Vincent Huberdeau, assure que ses clients souhaitent trouver une solution à l’amiable. À cet égard, ils ont d’ailleurs écrit au maire de la municipalité, Christophe Sueur.

« Ils veulent simplement que le coq soit enfermé la nuit. Il s’agit d’un lotissement, nous ne sommes pas à la campagne», a-t-il ajouté

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il s’agit d’un dossier qui poulet devenir très intéressant.