Me Nicolas Chaput d’Uber Canada.
Me Nicolas Chaput d’Uber Canada.
Deux membres du Barreau du Québec se sont illustrés dans le cadre des Canadian General Counsel Awards (CGCA awards), qui avaient lieu le 10 juin dernier, au Fairmont Royal York de Toronto.

Il s’agit de Me Nicolas Chaput d’Uber Canada, qui mis la main sur le prix pour l’innovation Baker McKenzie, ainsi que de Me Christelle Gedeon d’Alphria, qui a remporté le prix leader de demain.

Leurs deux candidatures se sont donc démarquées des 160 autres soumises au panel constitué de 29 juristes chevronnés, dont les Québécois Mes Michel Boislard de Fasken, et Vincent Mercier de Davies.

« Il y a eu des discours inspirants, poignants et émouvants. On a vraiment eu droit à de beaux moments, au cours desquels la communauté juridique a pu démontrer sa gratitude », a indiqué à Droit-Inc Me Dominique Tardif, présidente de ZSA Québec.

Me Christelle Gedeon d’Alphria.
Me Christelle Gedeon d’Alphria.
Même si le cœur de Toronto battait au rythme des Raptors, qui disputaient un match de championnat ce soir-là, 600 juristes se sont présentés à la soirée, qui affichait salle comble depuis longtemps.

« De voir l’élite de la communauté canadienne rassemblée, ça nous fait réaliser que le monde juridique est extraordinaire. C’est inspirant d’en faire partie », s’est émerveillée Me Tardif, après cette soirée qu’elle a qualifié de succès.

Une entente félicitée

C’est avec un certain sentiment de surprise que Me Nicolas Chaput a appris qu’il avait remporté le prix d’innovation Baker McKenzie.

« Je suis heureux et reconnaissant. Veut, veut pas, il y avait des avocats de renom dans la liste des finalistes, alors j’accepte le prix avec beaucoup d’humilité », lance-t-il à Droit-inc.

Me Chaput a commencé sa carrière chez Davies, après y avoir complété son stage du Barreau en 2013. Il y est demeuré pendant deux ans, avant de rejoindre McCarthy Tétrault, où il pratiquait en droit fiscal. Ancien de l’Université de Montréal, il possède une maîtrise en droit obtenue à l’Université de Toronto.

C’est notamment en raison de l’entente conclue entre le gouvernement du Québec et Uber Canada que Me Chaput qualifie « d’inusitée et unique », que le juriste a été reconnu.
Par ailleurs, il a tenu à remercier Revenu Québec dans son discours. Bien que plusieurs participants y ont vu une tentative d’humour, le conseiller juridique assure que ses remerciements étaient très sincères.

« Cette entente est un projet innovant, dans lequel il y a une collaboration continue en termes d’échange d’information et d’amélioration de processus. Elle fonctionne bien entre eux et nous, et n’aurait pas vu le jour sans l’apport de Revenu Québec », analyse-t-il.

Une Torontoise formée à Montréal

Me Christelle Gedeon est conseillère juridique depuis moins d’un an. Cela ne l’a pas empêchée de mettre la main sur un prix soulignant son leadership, dans le cadre de ses nouvelles fonctions.

« J’ai conquis la montagne, maintenant je peux changer de métier, lance-t-elle, en s’éclatant de rire. Non, sincèrement, c’est très excitant de remporter un tel prix. Être reconnue par ses collègues, c’est une vraie source d’énergie et de motivation. »

Née à Toronto, la juriste a obtenu son Barreau du Québec en 2011, après avoir fait ses études à l’Université McGill. Elle est ensuite retournée dans sa ville natale, où elle a été associée chez Fasken pendant près de sept ans avant de se joindre à Alphria, une entreprise spécialisée en cannabis.

Karin A. McCaskill de Sobeys.
Karin A. McCaskill de Sobeys.
Le moins que l’on puisse dire, c’est que Me Gedeon a connu une première année mouvementée au sein de l’organisation: changements de garde à la direction, investisseurs accusés de fraude, nouveaux partenariats majeurs… la conseillère juridique en a vu de toute les couleurs.

Et c’est pour cette raison qu’elle était particulièrement touchée d’être honorée lors de cette soirée, pendant laquelle elle était accompagnée de sa mère.

« Avec la dernière année, en plus d’acquérir de l’expérience, j’ai appris qu’il y avait du bon dans tout le monde. C’est quelque chose qu’on oublie dans les moments difficiles, et qu’on ne réalise pas en cabinet, où on est plus loin du client au quotidien », explique-t-elle.

Des juristes couronnés

Lors de la soirée, le prix BLG Stephen Sigurdson a été remis à Karin A. McCaskill de Sobeys pour l’ensemble de sa carrière.



La juriste a fondé l'Association canadienne des avocats d'employeurs (ACAE), en plus d’avoir occupé le poste de vice-présidente chez Empire.

Jeff Davis, vice-président du plan du régime de retraite des enseignants et enseignantes de l’Ontario, a reçu le titre de conseiller juridique de l’année. Ancien de l’Université de York, le conseiller juridique travaille au sein de cette organisation depuis plus de 15 ans.

Au Québec, c’était la catégorie Environnement, gouvernance et sociale qui attirait le plus d’attention, puisque trois juristes d’ici y étaient nommés: Mes Stéphanie Lachance de PSP Investments, Éric Labbé de Canadian Malartic GP et Benoît-Marc Boyer, conseiller pour le bureau de l'archevêque catholique romain.

Jennifer D. Suess de RioCan Real Estate Investment Trust et Phil Shaer de Canopy Growth Organisation.
Jennifer D. Suess de RioCan Real Estate Investment Trust et Phil Shaer de Canopy Growth Organisation.
Les trois juristes sont toutefois partis de la cérémonie bredouille, alors que Jennifer D. Suess de RioCan Real Estate Investment Trust a remporté cet honneur.

Ancienne de l’Université Windsor, la juriste de RioCan a auparavant oeuvré chez Alcon, Janssen, Biovail et Goodmans.

Une autre Québécoise, Me Louise-Hélène Sénécal d’Air Canada était nommée dans la catégorie gestion de litige. C’est toutefois Yasmin Visram d’Industrielle Alliance qui a remporté la palme. Ancienne avocate de McMillan, la juriste ontarienne a fait ses études à l’Université de Toronto.

Phil Shaer de Canopy Growth Organisation, a mis la main sur le prix Osler Purdy Crawford pour la négociation. Ancien de McCarthy Tétrault, le conseiller juridique a également occupé un poste de vice-président chez Conversant Intellectual Property Management.

Me François Duquette, de la Caisse de dépôt et placement du Québec, était également en lice dans cette catégorie.

Noah Waisberg de Kira Systems et Gregory Joffe d’InstarAGF Asset Management.
Noah Waisberg de Kira Systems et Gregory Joffe d’InstarAGF Asset Management.
Pour sa part, Noah Waisberg de Kira Systems a mis la main sur le prix Excellence d’affaires. Ancien de la New York University School of Law, le conseiller juridique a pratiqué pendant près de quatre ans dans le cabinet new-yorkais Weil, Gotshal & Manges.

Gregory Joffe d’InstarAGF Asset Management a remporté le prix du conseiller juridique par excellence dans une organisation de moyenne taille. Ancien de l’Université de York, il est conseiller juridique de cette organisation depuis près de 6 ans.