Daphnée Beauregard-Leech est accusée d’avoir fraudé son entourage avec des chèques volés
Daphnée Beauregard-Leech est accusée d’avoir fraudé son entourage avec des chèques volés
Daphnée Beauregard-Leech, accusée d’avoir fraudé son entourage avec des chèques volés, est condamnée à une probation de trois ans, et à rembourser ses victimes par tranche de 40 dollars par mois jusqu’en 2022.

En prenant cette décision, l’honorable Conrad Chapdelaine ne suit pas les recommandations de l’avocate de la défense, qui suggérait un peine d’un an de prison à la maison. Pour sa part, l’avocate de la couronne proposait un an de prison ferme.

« Vous pourriez verser une petite somme d’argent, que ce soit de 10 $ par semaine, on peut se priver de quelques cafés au Tim Hortons », a lancé le juge à l’accusée dans la salle de la Cour du Québec, à Sherbrooke, selon La Tribune.

Entre septembre 2017 et janvier 2018, la femme de 20 ans a profité de chèques vierges volés pour encaisser 4611 dollars.

« Je ne crois pas que vous avez été mal élevée, mais mal influencée par les gens, a lancé le juge. J’aimerais vous tenir à l’écart de ces gens, mais que vous puissiez réparer, au fil du temps, les dommages causés. »

La mère d’un enfant de neuf mois sera suivie par un agent de probation. Elle ne pourra communiquer avec quiconque possédant un antécédent criminel ou consommer et posséder de la drogue, incluant du cannabis.

De plus, elle ne pourra tenir en sa possession des cartes bancaires qui ne lui appartiennent pas.

Ses victimes seront remboursées à parts égales.