Mathieu Labaume évite le pénitencier grâce à son avocat et sa plaidoirie.
Mathieu Labaume évite le pénitencier grâce à son avocat et sa plaidoirie.
Coupable d’introduction par effraction dans une résidence habitée par deux enfants, un individu s’avouant lui-même voleur évite le pénitencier. Tout ça « grâce à la plaidoirie exécutée de main de maître » par son avocat, Me Guy Lalonde, analyse La Voix Régionale de Vaudreuil-Soulanges.

« Mathieu Labaume doit réellement remercier son avocat », peut-on lire dans l’article en question.

On reprochait au jeune homme de s’être introduit par effraction dans un résidence dans laquelle il croyait tous les habitants absents, à Pointe-des-Cascades. Deux enfants, âgés de 7 et douze ans, y étaient toutefois présents.

L’accusé s’est enfui des lieux dès qu’il y a entendu des pas à l’étage supérieur.

Deux chefs sur trente

La représentante du Directeur des poursuites criminelles et pénales, Me Mylène Brown, proposait donc une peine de détention de 30 mois pour introduction par effraction ainsi qu’une peine de 6 mois à purger de façon consécutive pour un vol dans un véhicule.

« Depuis les événements, les deux enfants deviennent nerveux dès qu’ils entendent le système d’alarme », a-t-elle expliqué à la juge Marie-Chantal Doucet.

L’avocate du DPCP insistait sur le fait qu’il fallait accorder une grande importance aux antécédents criminels de l’accusé. Âgé de 25 ans, il compte déjà quatre ans de détention à son actif.

Mais à la défense, Me Guy Lalonde s’y est opposé. Il a rappelé que son client n’était coupable que de deux chefs d’accusation des 30 qui pesaient contre lui, et qu’il devait être puni « sur ce qu’il a fait et non sur ce qu’il aurait pu faire ».

En effet, dès qu’il a entendu du bruit lors de son entrée dans la maison, l’accusé s’est enfui.

« Lorsque l’on parle de gradation des peines, il a fait 405 jours de détention pour vol qualifié. Là, ce n’est pas la même chose. Je crois qu’une peine totalisant 10 mois de détention qui serait ajoutée aux 7 mois de détention préventive serait juste », a plaidé Me Lalonde.

Après s’être accordée une période de réflexion, la juge Doucet a condamné l'accusé d'une peine de détention de 24 mois pour introduction par effraction et de 3 mois de détention consécutive pour vol dans un véhicule.

Puisque le tribunal doit déduire 7 mois et demi de détention préventive, Mathieu Labaume sera gardé dans un centre de détention pour les 19 prochains mois. Il sera ensuite en probation pour trois ans.

À perpétuité, l’accusé ne pourra également plus posséder d’armes.