Abby Gordon, recruteuse pour Lateral Link Photo : Site Web de Lateral Link
Abby Gordon, recruteuse pour Lateral Link Photo : Site Web de Lateral Link
Comment réussir à performer et gravir les échelons dans les grands cabinets? L’avocate américaine Abby Gordon a travaillé sept ans chez Cleary Gottlieb Steen & Hamilton avant de devenir recruteuse pour Lateral Link. Elle livre ses 17 conseils sur le blogue de Cordell Parvin. Les voici :

1- Posez des questions dès le départ de manière à clarifier le contenu de vos tâches et tout ce qui est relatif à la logistique. Une question toujours appropriée est « quand avez-vous besoin de cela? ».

2- Nonobstant la règle #1, posez-vous toutes les questions à vous-même en premier. Une qualité essentielle d’un bon avocat est de développer son jugement pour savoir si c’est quelque chose à quoi vous pouvez répondre par vous-même ou si vous avez besoin de l’avis de quelqu’un avec plus d’expérience. Soyez respectueux du temps des avocats expérimentés (leur temps, c’est aussi l’argent du client). Résoudre des problèmes et développer ses compétences est une aptitude cruciale pour les avocats.

3- Soyez à l’écoute et efficient, mais prenez une pause avant de répondre. Prenez une minute pour respirer, penser, polir, et relire votre réponse.

4- Vous n’êtes pas au-dessus des tâches ennuyantes et répétitives. Un singe bien entraîné pourrait accomplir vos tâches? Ne désespérez pas! Il faut apprendre la base pour développer par la suite une grande pratique. Vous devez vivre avec les mauvaises herbes - souvent pendant longtemps - avant de pouvoir concevoir le jardin parfait.

5- Vos tâches au jour le jour peuvent être fastidieuses, et vous pouvez être fatigué, mais vous devez toujours trouver le temps de regarder comment elles s’articulent dans le portrait global. Voilà comment se développer en tant qu’avocat : en faisant le travail de base méticuleusement tout en étudiant et conceptualisant le travail de toute l’équipe.

6- Portez attention aux détails. Relecture, relecture, relecture… Tout le monde se fie à vous pour éviter les erreurs de base. Plus la tâche est simple, plus c’est important d’éviter de tourner les coins ronds pour prévenir les erreurs.

7- Être organisé, respecter les dates de tombée, et conserver une attitude positive comptent pour 50% du travail accompli. Même si vous n’êtes pas le meilleur avocat de la ville, votre attention aux détails et votre respect des échéanciers, tout en gardant le sourire, va vous amener loin dans le milieu.

8- Respectez les avocats juniors, adjoints juridiques - tout le monde, en fait - de la même manière que les associés seniors. L’attitude positive du #7 n’est pas réservée qu’aux patrons. C’est tout simplement la bonne chose à faire.

9- Ne faites pas confiance aveuglément et ne croyez pas que « le cabinet va faire la bonne affaire » à tout coup. Vous pouvez vous sentir comme un membre important d’une grande famille, mais un cabinet, c’est une business avant tout. Soyez intelligent et protégez-vous. N’envoyez pas un courriel à un recruteur via votre adresse professionnelle. Et ne donnez pas votre avis de départ avant d’avoir reçu votre bonus de fin d’année…

10- Voyez d’un oeil positif la rétroaction constructive. Ne vous mettez pas sur la défensive lorsque vous recevez des commentaires. Vos patrons en seraient agacés ou pire, ils arrêteraient de vous en donner. Comment vous serait-il possible de vous améliorer par la suite?

11- Développez des relations authentiques avec des associés. Cherchez des mentors. Vous avez besoin de quelqu’un qui ira vous défendre ou vanter vos talents éventuellement. Avoir une bonne relation avec les patrons de la boîte vous aidera à peut-être un jour devenir vous-même associé.

12- Élaborer un plan d’affaires. Tous les avocats ont besoin d’un plan d’affaires, que ce soit pour changer de cabinet ou non. Gardez toujours un CV et une liste de mandats de représentations à jour.

13- Seul vous, et uniquement vous, êtes responsable du développement de votre développement professionnel. Ne présumez pas que la fac de droit ou les associés de votre cabinet gardent un oeil sur votre carrière. Vos intérêts ne sont pas toujours alignés avec ceux de votre cabinet. Les associés sont occupés. Soyez proactif et demandez des conseils spécifiques. Faites une liste de vos buts professionnels, écrivez votre plan pour les atteindre, et réévaluez-les sur une base hebdomadaire.

14- Gardez vos options ouvertes. Il faut avancer vers ses objectifs, mais ce n’est pas une raison pour fermer les yeux sur ce qui se passe autour de vous. Considérez les nouvelles opportunités qui apparaissent sur votre parcours. Si vos choix de carrière demeurent les mêmes, ou que vous n’avez pas envie de changer d’emploi, faites en sorte que ce soit une décision claire et réfléchie et réaffirmez-la à vous-même régulièrement.

15- Réseautez de manière authentique. Gardez votre profil LinkedIn à jour et connectez-vous systématiquement aux gens que vous rencontrez. Réseautez pour apprendre des autres et ouvrir vos horizons, n’attendez pas de chercher désespérément un nouvel emploi.

16- La planification de carrière est un processus réfléchi et continuel, pas un outil de gestion de crise. Ne vivez pas dans la complaisance, mais dans la proactivité. Maintenez un dialogue régulier avec un recruteur en qui vous avez confiance. Inscrivez à votre calendrier des rencontres avec vous-même pour évaluer si vous faites tout en votre pouvoir pour être le meilleur avocat que vous pouvez être, et surtout, l’avocat le plus heureux que vous pouvez être.

17- Croyez en vous. Développez et réévaluez constamment votre propre définition du succès et des outils de mesure pour y arriver, en lien avec vos buts personnels et vos valeurs. Oui, il faut accepter la rétroaction constructive, mais il ne faut pas laisser le jugement des autres définir qui vous êtes en tant qu’être humain.