Les Law Games, librement traduits au Québec par Jeux Ridiques se sont déroulés cette année du 2 au 6 février. C’était pour moi, étudiante en troisième année à l’université d’Ottawa, une troisième participation.

Faisant désormais figure d’ancienne, je connais bien cette compétition et je vais, pour cette première chronique sur droit-inc.com, vous décrire les jeux comme si vous y étiez.

La compétition

Pour certains, les Law Games sont une occasion de se livrer une rude bataille dans les différentes compétitions. Et, il y en a pour tous les goûts. Je veux dire par là que les Law games font certes la part belle aux compétitions sportives, avec au programme du hockey sur glace, du hockey cosom, du basketball, du volleyball et j’en passe …

Mais les jeux comprennent également un volet social et académique, où tous types de concours sont organisés. Ceux que je retiens comme les plus hilarants sont sans conteste le taureau mécanique, le jeu du mur, le concours du plus grand avaleur de poutine et le rallye photo.

Y’a pas que la compétition dans la vie

Vu le nombre de compétitions, toutes les délégations ont rapporté un petit quelque chose à la maison. D’ailleurs, vous voyez où je veux en venir … Même si les finales sont parfois très disputées et empreintes d’émotion, on se rend aux jeux moins pour la compétition que pour créer des liens avec les gens des différentes universités de partout au Canada. Les détracteurs des jeux ne pourront pas me citer une autre occasion de le faire et à si peu de frais (merci les commanditaires !)

Pour ceux que je n’aurai pas convaincus et qui veulent vraiment des résultats, en voici quelques uns, piochés parmi les plus belles finales :

- Pub crawl – UQAM

- Fun Games - Université Western

- Concours de talent – Udem, mais je décerne une mention honorable à Laval pour sa prestation

- Coupe Spirit - Ottawa Yes ! des années qu’on l’attendait celle-ci ! Là, on a mis le paquet avec des déguisements hauts en couleur, « spirit shots », trompettes, chansons et cris de ralliement des participants qui n’ont pas eu peur de passer plusieurs nuits blanches pour s’amuser avec les autres universités.

- Hockey cosom - Udem

- Hockey sur glace – Ottawa contre Laval qui a livré une excellente performance !

- Coupe des Sports – Université d’Alberta


On s’est bien amusés !

Après les luttes féroces sur la patinoire ou le terrain, les soirées ont été explosives, au détriment peut-être de l’Hôtel Grand Plaza Centre-ville qui accueillait les participants …

L’Hôtel en a vu de toutes les couleurs : ascenseurs brisés, inondations, tables et divans déménagés dans les corridors, doux réveil aux sons des trompettes et des cris de ralliement des différentes universités aux petites heures du matin et une bataille historique de styromousse !

Et tout le monde s’est amusé, les étudiants en droit comme les avocats. Ceux qui affirment que les Jeux Ridiques seraient boudés par les cabinets à travers le Canada, n’étaient pas présents lors du banquet final alors que les avocats présents ont su faire crier les participants de leur ancienne université …

Marie-Pier Dufresne Dallaire, Université d’Ottawa

Image