Avec un investissement de 1,75 milliard de dollars, la française Total obtient de Suncor des parts importantes dans le projet minier de Fort Hills, près de Fort McMurray. Total obtient également 49 % des parts dans le projet de raffinerie de bitume Voyageur que Suncor avait mis de côté en 2008 en raison de coûts trop élevés, rapporte Radio-Canada.

Quant à la canadienne Suncor, elle devient partenaire dans le projet Joslyn, détenu par Total. Il s'agit d'un partenariat qui permettra à l'entreprise de partager les coûts et les risques liés à de tels projets.

C’est Blakes qui a représenté Suncor dans cette transaction. Le cabinet avait déjà représenté la pétrolière l’an dernier, lors de son acquisition de Petro-Canada.

Cette fois, c’est l’associé de Calgary, Chris Christopher (photo), qui a dirigé l’équipe juridique, composée de Ted Thiessen, Edward Rowe, Robert Kopstein, Garth Anderson, Richard Bell, Matt Flynn, le président Brock Gibson, Jason Gudofsky, Mungo Hardwicke-Brown, Warren Nishimura et Michael McIntosh.

Suncor était aussi assistée par son directeur des affaires juridiques, Curtis Serra, de même que par son VP, Affaires juridiques, Janice Odegaard.

Total était par ailleurs représentée par une équipe d’Osler, Hoskin & Harcourt. Le cabinet a refusé de commenté à AM Daily comment il avait réussi à obtenir le mandat. Plus tôt cette année, la filiale canadienne de Total avait mandaté Goodmans pour son acquisition de 1, 5 G $ de UTS Energy Corporation.

L’équipe d’Osler était dirigée par R.J. (Jack) Thrasher, assisté de Paula Olexiuk, Michael Fekete, Neal Ross, David Spencer, Janice Buckingham, Stan Ebel, Peter Glossop, Craig Harkness, Damien Rigolo, A. Robert Anderson, Colin Feasby, Maureen Killoran, Gordon Nettleton, Tristram Mallett, et Christa Nicholson.

Total était également assistée par son conseiller juridique interne, Stephen Bird, basé à Paris.