Droit-inc.com avait annoncé hier que les deux cabinets étaient en discussions. Il semble acquis qu'elles étaient bien avancées!

Ce cabinet élargi s'appellera Norton Rose Canada créant du coup une équipe de premier plan à l'échelle mondiale en droit de l'énergie et des mines. Avec près de 700 avocats à Calgary, Montréal, Ottawa, Toronto, Québec, Caracas et Bogotá, Norton Rose Canada se classera parmi les trois plus grands cabinets d'avocats au Canada.

Cette fusion accroîtra grandement les ressources de Norton Rose Canada dans ses six principaux secteurs d'activité au Canada et en particulier dans les secteurs de l'énergie ainsi que des infrastructures, des mines et des matières premières. Norton Rose Canada fera partie des rares cabinets canadiens exerçant des activités de premier plan sur chacun des trois principaux marchés du Canada, soit Calgary, Toronto et Montréal.

John Coleman, grand patron de Norton Rose OR
John Coleman, grand patron de Norton Rose OR
« Nous créons une nouvelle puissance canadienne qui peut répondre aux besoins des clients à partir d'une plateforme internationale. Je crois que cette fusion change le paysage juridique au Canada. Nous aurons une force et une portée inégalées dans les secteurs des mines et de l'énergie au Canada et dans le monde entier, notamment en Amérique latine. Cette fusion enrichit également nos activités à Calgary en nous propulsant au premier rang dans l'Ouest du pays », affirme John Coleman, associé-chef de la direction de Norton Rose OR.

Bill Tuer, de Mcleod Dixon, a dit oui aux avances de Norton Rose
Bill Tuer, de Mcleod Dixon, a dit oui aux avances de Norton Rose
« Notre décision de fusionner est le fruit d'un examen stratégique détaillé. Nous joindre à Norton Rose Canada est une étape mondiale majeure pour servir nos clients grâce à une pratique internationale plus vaste et plus pointue. Nous avons des bureaux sur des marchés émergents depuis 20 ans et le va-et-vient des investissements en provenance et à destination du Canada est comme jamais auparavant. Cette fusion nous permettra d'aider nos clients sur la plupart des principaux marchés du monde. Nous sommes très heureux de nous joindre au Groupe Norton Rose, dont la culture et les valeurs cadrent avec les nôtres, éléments que nos clients apprécient », ajoute Bill Tuer, associé directeur de Macleod Dixon.

Peter M. Martyr, chef de la direction du Group Norton Rose, a indiqué :
Petet Martyr, grand manitou de la croissance du groupe Norton Rose
Petet Martyr, grand manitou de la croissance du groupe Norton Rose
« Cette fusion est une nouvelle étape excitante pour le Groupe et elle constitue un pas important vers l'atteinte de notre objectif qui est de devenir l'un des principaux prestataires de services juridiques dans le monde. Elle donne un poids réel aux secteurs de l'énergie et des mines au Canada, ainsi que dans les marchés émergents, comme l'Amérique latine et l'Asie centrale. »

Avec plus de 2 900 avocats répartis dans 43 bureaux en Europe, en Asie-Pacifique, au Canada, en Afrique, en Asie centrale, au Moyen-Orient et en Amérique latine, le Groupe Norton Rose sera l'une des cinq plus grandes pratiques juridiques internationales au monde d'après le nombre d'avocats.

John Coleman demeurera l'associé-chef de la direction de Norton Rose Canada et Bill Tuer, associé directeur de Macleod Dixon, se joindra au comité exécutif de Norton Rose Canada. En compagnie de John Coleman et de Michael Lang, il siégera également au sein du comité exécutif du Groupe.

Les origines de Macleod Dixon remontent à près de 100 ans, à Calgary, important marché international de l'énergie. Le cabinet a également des bureaux à Toronto, à Caracas, à Bogotá, à Rio de Janeiro, à Moscou et à Almaty. Il a été le premier cabinet d'avocats canadien ayant ouvert un bureau en Amérique latine, plus précisément à Caracas en 1997, et il est maintenant classé en tête de liste sur ce marché. Macleod Dixon a également ouvert son premier bureau international à Moscou en 1991, et au Kazakhstan en 1994. L'International Who's Who of Business Lawyers lui a décerné le titre de cabinet de l'année à l'échelle mondiale dans le secteur des mines en 2010, et en 2011, le World National Oil Companies Congress l'a nommé cabinet de l'année. Année après année, Macleod Dixon obtient les meilleurs classements dans les secteurs de l'énergie, des mines et des ressources naturelles.