Lawrence Cannon séduit par la présence internationale de Gowlings rejoint le cabinet
Lawrence Cannon séduit par la présence internationale de Gowlings rejoint le cabinet
Même s'il n'est pas avocat, l'ex-ministre canadien des Affaires étrangères, Lawrence Cannon, devient président du groupe Affaires gouvernementales à Ottawa. Il est fréquent que des bureaux d'avocats s'assurent les services d'anciens politiciens.

« L'expertise de M. Cannon à tous les ordres du gouvernement, tant fédéral, provincial que municipal, sera une ressource inestimable pour nos clients nationaux et internationaux, de même que pour les clients qui souhaitent s'établir au Canada », a déclaré Scott Jolliffe, président et chef de la direction de Gowlings.

Lawrence Cannon, 63 ans, a été élu en 2006 député conservateur de la circonscription québécoise de Pontiac, en Outaouais, mais il a été défait par un candidat du Nouveau Parti démocratique aux élections générales du 2 mai dernier. Au cours des années 80 et 90, il a été député libéral à l'Assemblée nationale et a détenu des portefeuilles ministériels.

« Le commerce et les investissements internationaux sont cruciaux pour l'économie canadienne. J'ai hâte de travailler avec Scott et l'équipe Gowlings en vue d'aider nos clients à demeurer concurrentiels tant à l'échelle nationale qu'à l'échelle internationale », a confié de son côté l'ancien ministre.

Gowlings dispose de bureaux à Londres et à Moscou depuis un certain temps, et s'apprête à en ouvrir un autre à Pékin. C'est cette présence internationale qui aurait séduit l'ancien ministre des Affaires étrangères du Canada de 2008 à 2011.