Cette procédure judiciaire de 400 000 $ a été déposée par M. Savoie à la suite de propos de la dame qui se plaignait de la qualité des services dans ce centre hospitalier de soins de longue durée (CHSLD).

Le Groupe Savoie est le partenaire privé de cet établissement de la Montérégie, qui est en activité depuis octobre 2010.

La famille, représentée par Me Jean Pierre Ménard, a décidé de répliquer par une requête en rejet de cette poursuite-bâillon, et de lui réclamer, en plus, 50 000 $ de dommages punitifs. Selon la famille, M. Savoie fait de l'intimidation et exerce des représailles pour faire peur à tous les aînés qui oseraient se plaindre de ses services.

L'Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) s'inquiète pour sa part de l'initiative de M. Savoie.

Elle affirme qu'il doit comprendre que le droit de s'exprimer et de porter plainte aux autorités fait partie des droits fondamentaux des proches et ce, à tous les âges de la vie.