Dans quelques jours, l’avocat réputé de Klaus Barbie et Laurent Gbagbo sera présent à l’Université d’Ottawa afin d’évoquer avec les étudiants, les principes de la défense ainsi que l’importance de l’art oratoire.

Jacques Vergès agira à titre de juge lors des débats oratoires de la Société Sapere Aude
Jacques Vergès agira à titre de juge lors des débats oratoires de la Société Sapere Aude
Il agira également à titre de juge lors des débats oratoires de la Société Sapere Aude. Sous le regard de l’avocat controversé, les différents concurrents tenteront donc de remporter la coupe Sapere Aude.

A noter que l’évènement regroupera les cinq meilleurs plaideurs des rondes préliminaires tenues les 7 et 9 mars derniers. Ils pourront choisir entre trois thèmes : le droit international, le droit civil et le droit pénal.

Grâce à Jean-François Landry, président de Sapere Aude, et le concours de diverses instances de la faculté, tels le Service de vie communautaire et le cabinet du vice-recteur aux études, la venue de Me Vergès a pu être menée à bien.

« Cet homme-là, à 88 ans, continue d’être une source de motivation et de dépassement. Il est prêt à défendre tout individu alors même que cette personne peut être lynchée par une foule au grand complet », explique M. Landry sur La Rotonde.

Celui qui a défendu Omar Raddad, affaire médiatisée sur le sol français dans les années 90, ou même le terroriste Carlos, viendra donc à la rencontre des étudiants, aux côtés du doyen de la Section de droit civil de l’Université, Sébastien Grammond, et du criminaliste québécois Jean-Claude Hébert.

« À mon sens, il rappelle les principes de justice naturelle fondamentale. Des principes comme le droit pour tous, d'avoir une défense pleine et entière », explique M. Landry.

Rappelons-le, le mois dernier, le fougueux avocat avait foutu à la porte de chez lui l'animateur Richard Martineau, venu l'interviewer.