L'avocate Jessie Bérubé fait de nouveau parler d'elle. En effet, elle brillait par son absence, alors que piétinaient de nombreuses victimes et plusieurs témoins, devant deux salles différentes.

Alors que les deux procureures aux poursuites criminelles et pénales faisaient des pieds et des mains pour trouver l’avocate manquante, tout en rassurant les victimes, l’un des collègues de Me Bérubé s’est présenté à la salle 2.18, plus d’une heure après le début de la cour.

Me Jessie Bérubé n'a pu se présenter pour raisons médicales, a justifié un de ses collègues
Me Jessie Bérubé n'a pu se présenter pour raisons médicales, a justifié un de ses collègues
Il a alors expliqué à la juge Chantale Pelletier, que l’avocate ne pouvait pas se présenter pour des raisons de santé.

La juge Pelletier n’a toutefois pas voulu en entendre ni en savoir davantage sur les problèmes qui affligeraient l’avocate.

« Ça fait plusieurs fois que Me Bérubé a des occupations professionnelles et qu’elle n’est pas présente; alors, peu importe la raison, nous allons nous pencher là-dessus, et la magistrature et le syndic du Barreau, parce que j’ai l’intention de dénoncer la situation », a conclu la présidente du tribunal, avant de s’adresser à l’accusé qui, lui, était présent et prêt pour son procès.

Dans la salle 3.03, où un autre procès a été reporté en raison de l’absence de l’avocate, le même scénario s’est reproduit à l’exception que, cette fois, c’est le juge Louis Dionne qui a eu à patienter pendant plus d’une heure avant de renvoyer les six témoins de la Couronne.

Mentionnons qu’un témoin qui se déplace à la Cour reçoit, par jour, une somme totalisant environ 140 $. La seule journée d'hier aura donc coûté, aux contribuables québécois, la somme de 1260 $ en témoins en raison de l’absence de Me Jessie Bérubé.