Lorsqu’elle entre au cabinet Legault Joly Thiffault, Me Kristina Lesik, diplômée de l’Université McGill, ne sait pas si elle sera par la suite embauchée par le cabinet.

"Dès le début, on m’avait dit qu’il n’y aurait peut-être pas d’opportunité d’embauche par la suite, je m’en doutais", confie-t-elle.

Après un mois de pratique, le bilan de Me Lesik Chez Spiegel est positif
Après un mois de pratique, le bilan de Me Lesik Chez Spiegel est positif
Le cabinet lui propose tout de même de rester un mois supplémentaire à l’issue de son stage. Elle le fait.

"Oui, c’est un peu une déception car j’aimais les gens avec qui je travaillais chez Legault."

Son envie première était de faire du litige. C’est ainsi que le 14 mars dernier, elle rejoint l’équipe de Spiegel Sohmer. Un mois plus tard, son bilan est en tout point positif.

"Je suis très contente de mon travail chez Spiegel et très heureuse que les choses aient tourné ainsi."

Aujourd’hui, ses missions sont nombreuses et variées : litige civil et commercial, actions sur compte, dommages et intérêts, procédures, Cour, rencontres avec les clients.

"C’est super. J’ai beaucoup d’indépendance, je peux amener mes propres clients", dit-elle.

Des clients qui proviennent de son réseau d’amis avocats et de son expérience en comptabilité, qui a précédé celle du droit, et grâce à laquelle a pu rencontrer de nombreux comptables agréés.

Son but, à l’avenir, est de développer son expertise en litige et aussi sa propre clientèle.